Si un bœuf frappe de ses cornes un homme ou une femme, et que la mort en soit la suite, le bœuf sera lapidé, sa chair ne sera point mangée, et le maître du bœuf ne sera point puni… (Ex 21:28)

Cette loi en cache deux. Il fallait d’une part se débarrasser des animaux et de tout ce qui était manifestement nuisible et ayant déjà provoqué des dégâts. D’autre part, leur consommation et leur utilisation à d’autres fins étaient défendues.

Tout ce qui est nuisible et mortel en esprit est inapte au ministère de יהוה et ne peut se trouver sur Son Autel.

N’utilisons pas de vieux rythmes musicaux et n’adaptons pas de bon vieux tubes populaires la plupart encourageant la débauche et l’ivresse en y apposant des paroles bibliques pour en faire un outil de louange. C’est impur et impropre à la consommation spirituelle.

Voir aussi loi 79/613 Interdiction de consommer la viande de l’animal déchiré.

Zeev Shlomo

24/01/2014