Synagogue de Satan

Synagogue de Satan

Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent … (Apocalypse 3:9)

Beaucoup ont essayé d’expliquer qui peuvent bien être ces faux Juifs, dont YHWH parle à Jean. Cette phrase est sans conteste l’un des outil les plus couramment utilisés par les antisémites pour tenter de discréditer l’élection du peuple juif. Beaucoup sont déstabilisés face à une déclaration visiblement aussi violente et restent sous le choc n’arrivant pas à en discerner le sens. Ici nous allons voir de manière très simple qui seront, ou plutôt qui sont déjà ceux qui tombent dans cette catégorie de faux juifs membres de la synagogue de Satan. Comme toutes les autres questions relatives aux Ecritures Saintes, il ne faut pas compliquer les choses et inutile de trop philosopher sur la question. Après tout, la Parole déclarée de YHWH est faite pour tous, afin que tous les humains la comprenne sans distinction de niveau d’étude et de quotient intellectuel. Les gens trop intelligents ou qui essayent de le paraître, ont souvent tendance à détourner des vérités extrêmement simples à force de trop jacasser sur les sujets qu’ils abordent. La parole étant universelle, s’adresse aussi aux gens simples. Donc, au lieu d’explications inutiles, revenons au texte brut lui-même. Que veut-il exprimer ? Tout simplement, il y a des juifs parmi nous qui comptent en tant que tel, mais qui ne le sont pas. Ceux-ci servent Satan un point c’est tout. Le fait d’appartenir à une telle « synagogue » ne signifie pas en soi qu’ils soient automatiquement les fils de la damnation. Pour la plupart d’entre eux, il s’agit de gens trompés qui, espérons-le, se repentiront de leur erreur à temps. C’est toujours la minorité qui agit par nature démoniaque et dépravation innée et viscérale, ceux-ci trompent et entraînent avec eux beaucoup d’âmes dont le sort n’est pas encore tranché afin de les arracher avec eux dans leur perte.

Interprétation chrétienne traditionnelle

La vision la plus courante du christianisme est que la synagogue de Satan est simplement le juifs d’aujourd’hui qui depuis le rejet du Messie en Jesus de Nazareth est passé au culte de Satan. Ce raisonnement peut sembler logique et compréhensible quelque part, car il est vrai que, par définition, quiconque nie Christ est sous la domination de Satan. Jesus lui-même déclare aux pharisiens que leur père est Satan, donc que penser d’autre ? Cependant, les pharisiens auxquels il s’adressait étaient cette catégorie de démoniaques dont je viens de faire mention et qui trompèrent une grande partie du Peuple de l’époque. Cette grande partie du Peuple, ainsi que leurs descendants n’ont pas subi de rejet de la part d’Elohim, mais ont plutôt été mis en une sorte de quarantaine jusqu’à ce que le temps des Nations ne soit accompli. Les prêtres de l’époque furent déjà de cette catégorie de synagogue de Satan, mais cela n’était pas le cas du juif moyen, du peuple qui étaient trompés par leurs leaders spirituels corrompus. Il est certainement bénéfique d’être juif, comme disait Paul aussi parce que, pendant un temps, ils bénéficient d’une protection spéciale contre la puissance de Satan de la part de YHWH malgré le rejet momentané de Yéshoua. Sur tout être humain non racheté et non sauvé, il y a un certain niveau de protection de la part de l’Éternel, car la vie ne pourrait pas persister dans le monde autrement. Mais cette protection est d’autant plus présente dans le cas du peuple originellement élu que l’ancienne Alliance du mont Sinai est toujours valable aujourd’hui.

Interprétation antisémite traditionnelle

Les antisémites non-croyants sont du même avis que les antisémites chrétiens. Ils défendent la thèse de l’illégitimité de l’état d’Israël en avançant entre autres la thèse khazare et autres théories de conspirations visant et accusant l’ensemble de la communauté juive de manière unilatérale. Et bien qu’une grande partie de leurs critiques soient fondées sur des faits réels et justes, la mauvaise nouvelle pour eux est que leurs arguments ne sont vrais que pour une très fine couche de la population juive. Ces antisémites du monde sont typiquement ceux qui réfutent généralement la Parole de l’Éternel révélée dans la Bible ainsi que le sang versé du Sauveur, mais qui se permettent malgré tout de se référer à la Bible et en extraire des phrases hors de leurs contextes lorsque celle-ci semblent soutenir leurs idées.

L’essence de ces deux formes d’antisémitisme est la volonté de se substituer aux juifs en tant que Peuple Élu. Leur fausse élection ne fait-elle pas d’eux également de faux juifs et ne tombent-ils pas ainsi eux-aussi dans la catégorie de synagogue de Satan ? Ils le déclarent souvent de leur propre bouche et s’affirmant être les vrai juifs, les juifs de cœur ou d’esprit ! Remarquez aussi que Synagogue de Satan ça rime avec SS.

Interprétation des chrétiens amis des juifs

Une autre extrême est lorsque le juif devient une telle idole que certains chrétiens vont jusqu’à se convertir à ce judaïsme qui s’obstine à toujours renier le Messie en Yéshoua. Beaucoup vont jusqu’à s’imaginer qu’aller s’acquérir l’identité juive est un plus grand gage de Salut que le Sang même versé par Yéshoua. Ceux-ci ne parlent jamais du sujet de la synagogue de Satan, ils l’évitent car remettant en question une partie de ce peuple qu’ils aiment tellement. Parmi eux, il en existe beaucoup qui peuvent être listés dans cette catégorie, même si ce qu’ils font, ils ne le font pas de manière consciente. En effet, ils ont beau porter le masque de Christ, s’ils se mettent à servir des puissances antéchrist, ils ne peuvent faire partie d’aucun autre type de synagogue. Ils n’œuvrent pas à la greffe de la chrétienté à l’olivier franc, mais assassinent davantage ces-derniers en esprit en les replaçant sous le joug de la religiosité, de la superficialité de traditions et de folklores judaïques, voir même sous celui de la loi. Ils distribuent le titre de juif à toutes sortes de gens qui n’en ont jamais eu les origines les soumettant ainsi au mensonge d’une fausse identité. Ils se disent juifs, mais ne le sont pas. Il semble évident qu’ils tombent également dans cette catégorie.

Il existe même des théories aberrantes venant de gens se prétendant être juifs et messianiques par la même occasion et qui vont jusqu’à nier ouvertement de plus en plus de faits définissant fondamentalement la personne de Christ et son origine divine. Des théories sont exprimées réfutant le fait que le Messie soit né d’une vierge et de l’action de l’Esprit Saint, affirmant que Joseph était le père biologique de Jésus et que sa conception s’est faite de manière naturelle. Ils nient également que la mort sur la croix ait été un sacrifice et que le précieux Sang de Christ n’aurait pas coulé pour le pardon de nos péchés. Malheureusement, de telles déclarations démoniaques se font entendre en ces jours et ici, dans notre pays (Hongrie). Leur haine de la chrétienté, leur identité mal vécue ainsi que le complexe d’infériorité qui en découle, les pousse à toujours crier plus fort et à dire quelque chose de toujours plus gros en vue de choquer les esprits, jusqu’au point de tomber dans le piège de renier les fondements même de notre foi. Leur volonté de restaurer la chrétienté prend des proportions si extrêmes qu’ils vont jusqu’à nier Christ et ainsi le Salut qui en découle. C’est de gens comme eux que Paul à écrit la chose suivante : Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème! Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème! (Gal 1:8-9)

Peuple Élu

Comme cela est expliqué dans un autre enseignements (Antisémitisme et antichrétienté), ce que YHWH choisit est automatiquement choisit par l’ennemi également. Oui, nous pouvons affirmer ce que nos opposants ont l’habitude de dire sur nous est véridique, le peuple juif est le peuple élu de Satan. Seulement, le contexte dans lequel cette déclaration se fait est totalement erronée. Car le peuple juif restera toujours et avant toutes choses le peuple élu de YHWH. Satan a élu le peuple de YHWH car nous le savons bien, il tente toujours de s’emparer tout ce qui appartient à l’Éternel. Non seulement son trône, mais également ses serviteurs, ses sujets, ses biens, ses possessions. Satan veut s’exproprier l’humanité toute entière et au sein de celle-ci, il porte une attention toute particulière à quiconque ayant passé Alliance avec l’Éternel. Les peuples qu’il attaque le plus assidûment sont d’une part le peuple juif en raison de l’Alliance au Sinaï et l’Église d’autre part en raison de l’Alliance par le Sang de Christ.

Juifs renforçant les théories du complot

La synagogue de Satan, ce sont également tous ces juifs de sang et d’origine qui sont devenus des magnats des finances, des banquiers immensément riches, des gens ou plutôt des dynasties et des générations entières ayant abandonné leur foi depuis des siècles pour servir le mammon et les idoles du monde. Eux n’ont aucune envie de retourner vivre à Jérusalem et de redevenir juifs à part entière, mais se sentent parfaitement à leur aise dans l’exil babylo-romain dont ils considèrent les règles comme étant les véritables lois à suivre et à respecter. Parmi eux, nous retrouvons ceux qui vont jusqu’à vendre leur âme sur l’autel d’idéologies politiques voir de préceptes maçonniques ou carrément sataniques. Beaucoup d’entre eux, malgré que d’origine juive, luttent de manière acharnée contre toute forme de religion et de communautarisme sous prétexte de race humaine mondiale unique et individualiste basée sur la foi en les sciences. Ainsi luttent-ils non seulement contre la chrétienté, mais contre la communauté juive et Israël tout particulièrement. Et dès lors qu’ils sont incapables de contrecarrer la volonté de YHWH de voir son peuple revenir en Terre Sainte, faute de pouvoir détruire l’État Juif, ils tentent de s’immiscer dans son fonctionnement. C’est ainsi que nous pouvons comprendre les liens qui rattachent le sionisme à la franc-maçonnerie. Israël est ainsi mise à genou par des puissances mondiales la contraignant à se soumettre par l’outil de pressions politiques, militaires ou économiques. Voilà pourquoi Israël se comporte telle une prostituée vivant aux dépends de ses clients et proxénètes.

Juifs religieux

Nous retrouvons également des individus membres de la synagogue de satan au sein de la communauté juive religieuse qui s’attachent de plus en plus et plus que jamais au rejet de Jésus en tant que messie. Ceux qui ne se satisfont pas à l’étude de leurs futilités rabbiniques et autres traditions talmudiques – chose qui au moins a pour avantage de maintenir en vie leur identité juive – mais qui continuent à mépriser et blasphémer ouvertement le nom de Yéshoua avec une rage dont la mesure est en relation directe avec le degré de remords que cache leur inconscient au plus profond d’eux-mêmes.

Sur internet, on ne trouve pratiquement pas d’enseignements de « rabbins » qui arrive à se retenir de ne pas mentionner le nom de Jésus. Tôt ou tard, ils se sentent contraint de s’attaquer à sa personne pour se justifier de ne pas l’accepter en tant que messie. Si j’étais psychologue, je serais sans doute plus enthousiaste face au phénomène. En effet, la science connait bien ce mécanisme psychique lorsque une faute du passé ne laisse pas la conscience tranquille à celui qui l’a commise et la question le travaille incessamment. Seulement, je suis enseignant et non psy. Bien que je sache qu’il y ait du vrai dans ce raisonnement, j’ai malheureusement une vision bien plus pessimiste concernant la chose.

Tout comme notre Sauveur a déclaré aux prêtres, pharisiens et principaux sacrificateurs qu’ils étaient fils du diable (Jean 8:44), de même ce n’est pas l’homme ordinaire qu’il soit Juif mondain ou orthodoxe qui cause des problèmes, mais ce sont les chefs spirituels, les « rabbins » ou « sages ». Le diable ne permet jamais à n’importe qui de remplir des fonctions aussi importantes, mais favorisera les individus « dignes de sa confiance », ceux qu’il juge assez dévoués au faux judaïsme rabbinique. C’est à eux qu’il confiera la fonction d’enseignants du peuple. Ils font ainsi également partie de la synagogue de Satan, car responsables de l’enseignement faussé et de la lamentable condition spirituelle du peuple. Ce sont eux qui attisent la haine contre Yéshoua chez ceux qui pourraient ne pas être particulièrement dérangés par sa personne à la base. Ce sont eux qui dévient les croyants juifs de plus en plus loin du Christ, et sans lesquels beaucoup de ces derniers auraient peut-être déjà reconnu le vrai Messie en Yéshoua depuis longtemps. Bien que ces faux enseignants soient probablement pour la plupart de simples âmes humaines, elles-mêmes trompées et envers qui la Grâce de Christ est toujours valable, certains parmi eux ont leur destin scellé d’avance et ne sont apparus dans un corps humain que pour semer le trouble, comme ce fut le cas de la plupart des Pharisiens et des Sadducéens de l’époque, qui savaient exactement face à qui ils se trouvaient. De notre point de vue, peu importe, ce n’est pas nous qui jugeons. Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, l’essentiel est que ces gens n’ont rien à nous apprendre et nous n’avons rien à apprendre d’eux. Les écouter ne nous apporterait rien, bien au contraire.

Pour simplifier, nous pouvons affirmer que sont membres de la synagogue de satan tous les juifs qui continuent encore aujourd’hui à hurler comme le fit autrefois la foule devant Pilate : « Crucifie-le ! », et encore : « C’est Barabas que nous voulons ! » Peu importe à quel point la chrétienté au nom d’un faux christ et le crucifix à la main est responsable de la mort et de la persécution de nos ancêtres, le juif qui aujourd’hui encore continue à se rebeller de manière consciente contre la messianité de Yéshoua ne peut être considérée que comme faisant toujours partie de la synagogue de satan.

Parmi les juifs cependant, nombreux sont ceux qui préfèrent rester en silence. La sagesse de ces derniers les poussent à ne rien dire qu’ils pourraient un jour regretter s’il s’avérait qu’ils étaient dans l’erreur. Ceux-ci sont comme Gamaliel qui prévint les magistrats de bien considérer la décision qu’ils étaient sur le point de prendre contre les premiers disciples. Car s’il s’avérait que la chose vient de YHWH, ils passeraient pour des rebelles devant le Très Haut, mais si la chose n’est pas de Lui, elle disparaîtra d’elle-même tôt ou tard. (Actes 5:34-39). J’ose penser qu’aujourd’hui, c’est la grande majorité des juifs qui tombent dans cette catégorie. Celle de ceux qui préfèrent attendre en silence et ne rien dire. Ils ne portent pas de jugement sur Yéshoua bien qu’ils auraient toutes les raisons de le faire au vu de ce que la chrétienté leur a fait endurer en son nom au cours des siècles. Ils constituent ce fameux reste qui sera greffé à nouveau dans la racine de l’olivier franc, selon la promesse. D’ici là, il leur est permis de rester tièdes afin de leur éviter de tomber dans le péché bien plus grand qu’est le blasphème et la rébellion.

Juifs non-religieux

La grande majorité des juifs aujourd’hui et particulièrement des israéliens sont croient en Elohim, mais n’hadèrent à aucun courant religieux. Ils refusent toute forme d’orthodoxie et pratiquent leur foi de manière libre, ne se rendant aux synagogues qu’aux grandes fêtes tout au plus. Ces gens respectent les enseignements rabbiniques, car ne pouvant pas encore discerner le vrai du faux, mais ne s’y soumettent que dans la mesure que leur bon sens leur permet. Ces juifs sont comme ceux mentionnés plus haut, ils ne se rangent pas de manière consciente contre ce qui est contre Christ. Ces juifs sont excessivement tolérants et n’attaquent donc pas Yéshoua, mais le respectent au même titre que les prophètes des autres religions. Ils font également partie du reste tiède qui a pour avantage d’être déjà en grande partie purifié des dérives rabbiniques.

Dernier temple sur terre

La synagogue de Satan la plus apparente et la plus évidente qui apparaîtra dans le monde sous une forme physique est bien ce temple de Jérusalem que les juifs vont bientôt reconstruire. Ce fameux troisième temple dont tous les ustensiles et ornements sont déjà prêts et où les futurs prêtres de l’antéchrist n’attendent que le moment où ils pourront à nouveaux présenter les sacrifices d’animaux comme autrefois. La reprise des sacrifices est incontestablement un acte de rébellion contre l’Agneau de YHWH. Car au Golgotha le sacrifice ultime et définitif sur la Croix s’est accompli, abolissant ainsi à jamais les offrandes du temple qui jusque là n’étaient que sa préfiguration. YHWH s’est d’ailleurs assuré que son peuple rebelle à Christ ne tombera au moins pas dans le péché de perpétuer l’ordre des sacrifices. Ainsi laissa-il les troupes romaines détruire le Temple de l’époque, afin de mettre un terme à la pratique des offrandes. L’Éternel n’a pas permis à son peuple de commettre cet outrage même de manière inconsciente.

Il y aura des juifs qui s’obstineront à soutenir l’antéchrist même lorsqu’il sera évident aux yeux des connaisseurs de la Parole qu’il n’est pas le véritable messie. Dans le troisième temple, arriveront des choses qui rendront manifeste aux yeux des juifs religieux le fait que l’antéchrist n’est toujours pas le messie tant attendu. Il ne sera pas capable de tromper tout le monde. À ce moment précis, une grande déception accablera le reste du peuple juif, car au départ eux-mêmes ayant cru qu’il s’agissait du bon. L’ennemi n’a pas pouvoir absolu. Dans cette bataille, l’Éternel détient des armes infaillibles capable de protéger et convaincre un grand nombre. Parmi ces armes, sa Parole est sans aucun doute le meilleur bouclier protecteur.

L’un de ces événements sera le mélange spirituel qui caractérisera le fonctionnement du dernier temple. En effet, les prêtres déjà désignés pour reprendre l’ordre des sacrifices affirment depuis le départ que le prochain temple ne sera pas uniquement celui des juifs, mais sera un sanctuaire pour tous et pour toutes les religions. Il feront leurs sacrifies en la présence du pape, du dalaï lama et d’autres chefs religieux avec lesquels ils prieront ensemble pour la paix du monde. Ce sera le lieu d’un véritable cirque œcuménique qui risque de ne pas plaire à tout le monde. En outre, une statue y sera élevée devant laquelle tous genoux devra fléchir, selon la prophétie. Le moment où les fidèles devront quitter la ville sans tarder selon l’avertissement. Il est évident que les orthodoxes puritains ne se soumettront pas à de tels rituels et passeront par une grande crise spirituelle, car ils se sentiront doublement trompés, une fois au niveau de troisième temple et une fois dans la personne du messie. Ce sera de cette grande confusion qu’aboutira la reconnaissance du véritable Messie.

Voilà tout, je n’ai pas de vision plus profonde au delà de ce qui vient d’être cité concernant la nature de cette fausse synagogue mentionnée dans le livre de l’Apocalypse. Peut-être est-ce tout. Mais il se peut que cela soit encore plus complexe. Ce qui me paraît certain c’est que les juifs mentionnés plus haut et servant des esprits étrangers sous des jougs démoniaques sont bel et bien parmi nous depuis très longtemps et peuvent sans aucun doute être rangés dans cette catégorie. Les démasquer devient une priorité de plus en plus urgente a mesure que l’arrivée du faux messie approche.

Il s’agit donc de juifs qui ne le sont pas. Ils en gardent les marques physiques dans leurs slips tout au plus, mais leur esprit, leur cœur en est très éloigné. Ils ne sont pas juifs car selon les vrais lois de Moïse, nous considérons juif uniquement ceux qui le sont parallèlement au niveau du sang et de l’esprit. Les deux critères sont inséparables, si l’un manque, on ne peut pas réellement parler de juif. Le critère de la consanguinité ne suffit pas en soi et inversement. Seule la connexion spirituelle au divin fait d’un juif de sang un véritable israélite. Soit quelqu’un n’est simplement pas juif car n’ayant pas d’ascendance et qu’il le veuille ou non ne deviendra jamais juif d’esprit ou de cœur, soit un autre ne redeviendra juif que lorsque son cœur sera enfin circoncis au même titre que son pénis.

Que l’on se garde de damner un juif fidèle à YHWH, même si étant dans l’erreur momentanée du judaïsme rabbinique. Évitons de juger quiconque faisant momentanément partie de cette mauvaise synagogue, car cela serait considéré comme une attaque directe à la prunelle de l’œil de l’Éternel. Quiconque maudit je juif sera maudit selon la promesse faite à Abraham. Nous devons prier et œuvrer pour qu’un plus grand nombre possible en réchappe. Qui, en tant qu’étranger ou même en tant que fils cadet ose s’immiscer dans le jugement que porte le Père envers son fils aîné ? Si quelque chose ne nous regarde pas, gardons-nous de nous en mêler de peur que ce soit finalement nous qui recevions la fessée que nous aurions tant voulu voir être infligée à l’autre !

L’assemblée de Satan

Mais Satan n’a pas seulement une synagogue, mais également des « églises » chrétiennes en grande quantité. Ceux qui se prétendent être de Christ, mais ne le sont pas. Ceux qui avec leurs églises institutionnelles et leurs lois ou théologies rajoutées jettent le voile sur la nature véritable du Sauveur au même titre que le judaïsme rabbinique aveugle ses adeptes qui sont toujours incapables de reconnaitre le Messie. Il s’agit de tous ceux qui sont capables de faire des idoles de tout même de Jésus et pas simplement en sculptant ou peignant son image supposée. Ceux dont les fausses églises affaiblissent et sabotent le fonctionnement de la seule et véritable Église qu’est le Corps de Christ.

Oú en sommes nous personnellement ?

Finalement, la synagogue de Satan ce sont tous ceux qui œuvrent de manière consciente ou pas au discrédit et à la destruction du Peuple d’Elohim. Il s’agit aussi bien de juifs, de chrétiens que d’autres, tous ayant en commun la volonté de se substituer au peuple élu. Nous pouvons tous tomber dans cette erreur. La question qui se pose est allons-nous nous rendre compte à temps en quoi faut-il modifier notre façon de penser, d’agir et notre état d’esprit en urgence avant qu’il ne soit trop tard ? L’appartenance à la synagogue de Satan n’implique pas automatiquement la perdition. Il y a possibilité de s’en libérer, d’en sortir. Mais pour cela, il faut dévoiler ce que cela signifie, afin d’en libérer les captifs. Mais dévoiler sa nature est aussi primordial afin que tous les chrétiens purs de cœur voulant se greffer aux racines juives ne tombent pas le piège de faux enseignements juifs, qu’ils soient traditionnels ou messianiques.

Fondamentalement, cette synagogue du diable symbolise et regroupe tous ceux qui persécutent les véritables disciples de Christ étant eux-mêmes persuadés de détenir la vérité ultime.

Ce qui est certain, c’est qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que nous soyons définitivement fixés sur la véritable nature de ce mystère.

Zeev Shlomo / 3/5/2021

État d’Israël et Sionisme

État d’Israël et Sionisme

Cela fait longtemps qu’on ne devrait plus expliquer aux chrétiens en quoi l’État juif est légitime à la lumière des prophéties. Malheureusement, cela est encore nécessaire, car les fausses doctrines chrétiennes qui tentent de se substituer à l’Israël en esprit représentent une telle proportion du monde chrétien que l’on ne peut toujours pas négliger ses groupes de personnes et nous devons continuer le combat en leur faveur afin de leur ouvrir les yeux.

Mais parmi ceux qui acceptent les prophéties, la question se pose souvent de savoir quel genre de prophétie permet à un pays visiblement aussi dépravé que l’État cioniste moderne d’exister encore ? Comment pouvons-nous considérer l’un des États les plus athées et les plus souillés des péchés les plus divers comme étant l’accomplissement de prophéties bibliques en accord avec la volonté du Tout Puissant ?

La question est en effet légitime, et si nous sommes en Esprit et que l’on pose les regards sur Eretz, on s’aperçoit vite qu’aucun sentiment de cathartisme spirituel ne nous gagne, bien au contraire.

À qui appartient la Terre Sainte ?

Il est impératif de noter que le seul propriétaire de la Terre Sainte est YHWH lui-même et non le peuple juif, ou au sens plus large, les Israélites, ni aucun autre peuple. Il s’agit de l’unique portion de terre où, dès le commencement, le seigneur du ce monde, Satan, n’a aucun droit de disposition. Et il plut à YHWH d’avoir réservé cette Terre au Peuple Élu depuis le début jusqu’à la fin des temps. Lorsque de temps à autres, contre sa volonté, il est obligé d’en exiler ses fils désobéissants, le pays se retrouve provisoirement aux mains d’autres peuples.

Sionisme

Tivadar Herzl, journaliste germanophone d’origine juive hongroise, né dans le voisinage de la grande Synagogue de la rue Dohàny à Budapest, mais résidant à Vienne et travaillant pour un journal viennois, était en mission à Paris lorsque la célèbre affaire Dreyfus avait lieu. Il a vu l’officier Dreyfus, accusé de trahison, être privé de ses fonctions et de son grade en public, lorsque son épée fut brisée. Herzl fut choqué lorsqu’il vit une foule haletantes se rassembler sur les lieux en criant : « Mort au juif ». Il n’en revenait pas qu’à peine un siècle après la révolution française et la proclamation des droits de l’homme, le peuple français était encore à ce niveau de primitivité. Comme il s’est avéré plus tard, les coupables étaient les officiers français supérieurs chrétiens de Dreyfus, et les documents secrets de l’armée française ont été remis aux officiers allemands par l’intermédiaire d’un aristocrate hongrois, le comte Eszterházy. Ce sont eux les traîtres qui choisirent un juif comme bouc émissaire. Ce fut la vision de l’humiliation de Dreyfus et de la rage du peuple qui ont donné naissance au concept de l’État juif moderne dans l’esprit de Tivadar Herzl à Paris à ce moment précis de l’Histoire. Il s’est rendu compte que nous avons besoin d’un pays où nous jouissons d’autodétermination, où nous pouvons nous défendre avec des armes et vivre en paix les uns avec les autres.

Le sionisme, depuis Herzl à ce jour a toujours été traditionnellement athée et socialiste. Il s’agit principalement d’une initiative venant de juifs pour la plupart assimilés et non croyants qui ressentaient dans cette Europe d’avant les pogroms et l’Holocauste que quelque chose de très malsain était en préparation et que le temps était venu de partir et regagner notre patrie ancestrale.

C’est ce qui a finalement abouti un peu tard en 1946, lorsque l’État d’Israël a finalement été proclamé.

Anti-sionistes

Beaucoup savent que les plus grands antisionistes du monde sont souvent des juifs et ceux qui comptent officiellement comme étant des juifs par le sang sont des ennemis féroces de l’État Juif. (Par exemple György (Georges) Soros – proclamé persona non grata en Israël, personne indésirable, car étant partisan et financeur déclaré de groupes terroristes arabes. Il fut également utilisé comme « chien de détection » durant son adolescence par les nazis à Budapest sous la guerre. C’est lui qui aida ses maîtres nazis à s’exproprier les objets de valeurs laissés à l’abandon dans les appartements des juifs qui avaient été déportés. Voir les vidéos d’interview à ce sujet sur youtube où il explique et avoue lui-même son passé presque avec fierté.

Il existe une autre forme d’antisionisme juif qui n’est pas basé sur l’athéisme, mais au contraire, sur l’extrémisme religieux. Dans ce cas également, ce sont les Juifs d’origine hongroise qui se démarquent de la moyenne. Le courant orthodoxe Szatmár (de la région hongroise du même nom) refuse fondamentalement de permettre à quiconque d’établir un État juif en Terre Sainte. Pour eux, seul le Messie a le pouvoir de ramener l’état d’Israël à la vie. Jusque-là, aucun juif n’a le droit de le faire. Cependant, le retour des juifs en Terre Sainte est selon eux également autorisé et même recommandé. Ceux-ci travaillent également en faveur de la prophétie du retour, mais d’une manière différente, négligeant complètement le côté politique et administratif de la question. Ce sont eux qui bénéficient du système de sécurité, de la protection militaire et des avantages sociaux de l’État sioniste, mais qui refusent d’y contribuer, de travailler ou de servir dans l’armée. Ou plutôt, ce sont leurs femmes qu’ils envoient travailler à leur place, car l’homme se doit naturellement d’étudier les textes du matin au soir. Pendant ce temps, ils attendent de leurs compagnes qu’elles aillent gagner le pain qu’ils mangeront le soir, tout en se débrouillant pour maintenir un foyer propre et correct et de s’occuper de leurs 5 à 13 enfants par famille en moyenne.

L’orthodoxie Satmar est le courant le plus répandu dans le monde. Ils peuplent principalement les villes d’Anvers et New York où se trouvent des communautés plus importantes en dehors d’Israël.

Au sein de cet orthodoxie s’est développé le courant neturei karta, « défenseurs de la ville » qui ne se bornent pas à la résistance pacifique, mais militent violemment contre l’Etat d’Israël. Ce sont eux qui, vêtus de drapeaux palestiniens, brûlent des drapeaux israéliens tout en finançant eux-mêmes des groupes terroristes arabes qui versent du sang juif et se présentent souvent avec les dirigeants des principaux ennemis d’Israël. Ce sont eux qui commettent de manière indirecte le fratricide violant ainsi une loi beaucoup plus fondamentale que celle de la défense d’établir un état juif à la place du Messie. Il s’agit de vulgaires assassins qui selon nos lois, et les leurs par la même occasion, mériteraient la mort immédiate par lapidation. Ils sont naturellement d’autant plus aveugles concernant ce fait évident, que leur délires talmudiques extrêmes surpassent ceux de la moyenne des autres religieux.

Un orthodoxe digne de ce nom et en harmonie avec lui-même, s’il y en a, ne se permet de professer ses opinions antisionistes que de manière descente et modérée. Un juif digne de ce nom, ne va jamais lier pacte avec l’ennemi et critiquer son frère en public ni inciter à la haine et la destruction de ce dernier. Et s’il se sent une envie pressante de brûler un drapeau israélien, il le fera en famille derrière les rideaux et non dans la rue aux yeux du monde entier.

Commande/promesse du retour

Cette situation chaotique où il est humainement très difficile de dire qui a raison, doit être considérée du point de vue de l’Éternel. Car tous effleurent de près ou de loin des vérités fondamentales venant de YHWH et la plupart des parties ont une bonne excuse pour leurs comportements déviaSionistes.

Selon la volonté de l’Éternel et suite à la destruction du sanctuaire, vers 70, le peuple juif a entamé le plus long exil de son histoire qui dure jusqu’à ce jour. Cependant, selon les prophéties, le peuple doit réintégrer sa patrie originale avant le retour du Messie.

Nous avons ici à faire avec un peuple qui est tombé dans deux extrêmes. Une partie a abandonné la pratique de sa religion est qui est en colère contre son Créateur parce qu’elle ne comprend pas comment ce dernier a pu permettre de leur faire subir autant de souffrances. Ceux-ci ont souvent préféré abandonner leur identité qu’ils considèrent comme la source et la cause de tous leurs maux.

D’autre part, nous trouvons des juifs qui suivent les préceptes religieux à la lettre. Ces préceptes qui ont beau se baser sur la Torah, la Parole révélée de YHWH, en ont été grandement déviées par une multitude d’enseignements superflus et humains. Ce sont précisément ces enseignements et préceptes travestis qui constituent le voile qui est venu se déposer sur leur cœurs et leurs yeux et qui les empêche de reconnaître le Messie en Yeshoua. Chez eux, les persécutions et souffrances subies au cours de siècles n’a fait qu’accroitre leur intégrisme religieux afin de regagner la sympathie d’Elohim. Il est ce frère un peu bêta qui malgré tout sera le premier de classe tellement il étudiera pour prouver qu’il est le contraire. Il est le schtoumpf à lunettes de la communauté, celui qui fait même ce que l’on attends pas de lui afin de plaire au grand schtoumpf. C’est lui qui va continuer à porter un schtreimel et un kaftan bien noir (chapeau de fourrure et longue tunique noir) même après avoir quitté ses steppes froides de russie alors qu’il vit depuis longtemps sous le soleil de plomb du proche orient car c’est ce que les grands « sages » d’Israël lui ont demandé de faire 150 ans plus tôt et ils croit bien faire. Et on pourrait énumérer les nombreuses absurdités que renferme encore la littérature rabbinique. Son comportement reste néanmoins attendrissant, car il est tellement convaincu que c’est ainsi qu’il fait plaisir au Père.

Il est clair qu’aucune des parties ne rempli plus le rôle, l’identité et le chemin d’origine qu’Elohim leur a assignés, surtout depuis que le Messie n’a pas été reconnu en Yeshoua. Pourtant la promesse, le commandement, la prophétie du retour sur la Terre Sainte à un moment donné est toujours valable, car le rejet du Peuple n’a jamais eu lieu et n’aura jamais lieu (voir Romains 11, s’il est encore nécessaire d’attirer l’attention là-dessus).

Imaginez un père étant obligé de chasser ses fils de la maison car ils sont incapables de se plier aux règles de la maison. Puis, avant de les laisser partir, il leur ordonne de rentrer chez eux avant le coucher du soleil car le danger approche. Les fils peuvent errer toute la journée, certains d’entre eux allant encore plus loin des préceptes du père et d’autres essayant de les garder avec un zèle de plus en plus délirant et inutile. Aucun ne revient réellement à la Parole du Père, mais tous deux ressentent le danger de la nuit arriver et se pressent de rentrer chez-eux. Qui selon ses propres motivations et intentions athées ou religieuses, mais l’important c’est qu’ils reviennent tous. Même s’ils ne le font avec la repentance voulue, le principal c’est qu’ils restent en vie à l’abri des dangers de l’obscurité.

Israël, en tant qu’État laïc, qui, à bien des égards est également influencé par les forces antichrist, a au moins l’avantage de réunir le troupeau égaré. Ainsi, l’Éternel permet que ce rassemblement se fasse provisoirement sous des drapeaux étrangers, tel le sionisme socialiste et athée. Ceux donc qui critiquent la laïcité d’Israël le font à juste titre, mais ils n’ont tout simplement aucune vision quant au fait que le retour en Erec ne pourrait se faire autrement dans le cas de beaucoup de juifs. Et au lieu de critiquer, tu devrais te réjouir, faute du reste, de voir au moins cette loi s’accomplir, celle de rentrer en Terre Promise. Ceux par contre qui acceptent Israël tombent souvent dans l’autre extrême, celle de l’idolâtrie du juif voir celle de l’accomplissement de la prophétie. Eux, même s’ils n’acceptent pas consciemment les péchés, ils la tolèrent malgré tout en jetant le voile sur les péchés d’Israël au lieu d’y remédier en les dévoilant, et en annonçant le chemin de la guérison qui est Christ. Ainsi, cette langue de bois et politique de l’autruche ne contribue qu’à faire empirer davantage la situation.

Et la communauté juive religieuse devra un jour se rendre compte que la plupart de leurs frères séculiers n’ont pas abandonné la foi simplement à cause de l’antisémitisme. Nombreux sont ceux qui ont été dissuadés de rester dans la foi à cause des doctrines et les lois talmudiques visiblement humaines et intrinsèquement très étrangères à la mentalité juive originelle. Un juifs sobre et lucide ne basculera jamais dans l’orthodoxie et ceci n’est pas une question de foi. Quiconque a une idée des choses de l’Éternel se rendra vite compte que le judaïsme rabbinique est rempli de doctrines, de lois et d’exigences inacceptables, à la fois au niveau intellectuel qu’au niveau spirituel ! Et comme il n’y a pas d’autre alternative pour demeurer juif, il préfère sortir dans le désert du monde et utiliser ses talents pour réussir dans la vie et subsister. Celui-ci n’aura d’autre but que de garantir le meilleur enseignement possible à ses enfants afin qu’eux aussi puissent survivre dans un monde qui leur est étranger et hostile. L’argent ne fait pas le bonheur, mais est souvent une aide précieuse et un moyen de survie. Ce point de vue est humainement compréhensible et les dirigeants de l’État sioniste actuel fonctionnent selon ce principe. Tant qu’il y a assez d’argent et d’armement, tout va bien. Ce sont leurs idoles, pour l’instant.

La question palestinienne

Selon certains, il paraîtrait qu’il n’existe aucun peuple palestinien de nos jours. Mais là n’est pas la question. Ils pourraient très bien exister, mieux être les descendants directs des Philistins antiques, qu’ils resteraient tout aussi étrangers à la Terre Sainte qu’ils ne le sont à la base. Les Philistins, leurs ancêtres présumés, ont eux-même toujours été des intrus et des usurpateurs dont la présence en Terre Sainte et l’hostilité vis-à-vis des juifs était conséquence directe des péchés d’Israël. Je ne comprends donc pas vraiment le débat et surtout je ne comprends pas pourquoi personne ne prêche cette vérité fondamentale au lieu de discuter et de s’expliquer inutilement ?

Ou plutôt oui, les palestiniens existent bel et bien et ce, depuis l’époque romaine, lorsque la volonté de déjudaïsation d’Israël de la part de l’empire est allée jusqu’à renommer la Terre Sainte, Palestine et les juifs qui y vivaient, palestiniens. Dans les années 1930, les encyclopédies définissaient les colons juifs comme étant des palestiniens et le drapeau de la Palestine qui allait avec était essentiellement le même que le drapeau israélien d’aujourd’hui, fond blanc avec l’étoile de David bleue au milieu. Donc, si vous voulez, les palestiniens existent toujours, il s’agit de l’un de nos surnoms depuis plus de 2000 ans.

Mais du point de vue des arabes appelés palestiniens, c’est l’histoire des cananéens, et non celle des philistins qui est beaucoup plus intéressante. Comme il ressort clairement de l’histoire de Rahab au moment de la première conquête, les anciens locataires de la terre promise, n’étaient pas non plus très heureux de voir débarquer le peuple israélite. Cependant, d’après les paroles de Rahab, nous savons que l’arrivée et l’intention des israélites de prendre possession du territoire ne leur est pas tombé dessus de manière inattendue. Le gens ont entendu parler de l’arrivée des juifs et avaient peur, comme nous le lisons dans Josué 2: 9 – L’Éternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous.

De nombreuses personnes investissent encore aujourd’hui dans l’immobilier. Ils achètent des studios dans les centres-villes pour permettre à leurs enfants mineurs aujourd’hui d’étudier et de démarrer dans la vie une fois adultes. Jusque-là, ils louent leurs appartements pour d’amortir leur investissement mais aussi afin que le bien soit entretenu et ne reste pas en jachère. Le même genre de chose se produit avec la Terre Sainte.

L’Éternel parla alors. Il a mis sur le cœur des cananéens que le temps était venu. Certes, ils n’ont certainement pas reçu le message juste le moment venu, lorsque les juifs cernaient déjà Jericho, mais leurs ancêtres devaient déjà en avoir été informés dans le fond de leur âme. Toutes les générations de cananéens ont certainement toujours ressenti que cette terre n’était pas la leur, mais qu’ils pouvaient l’utiliser pendant un certain temps. Ils ont dû se sentir étrangers depuis le début. Puis, lorsque le moment est arrivé pour le propriétaire de remettre le bien à son propre enfant devenu adulte, les locataires ont réagi de différentes manières et beaucoup d’entre eux se sont rebellés.

Rien n’a changé depuis. L’Éternel ne rejette pas les arabes. La promesse d’Hagar et d’Ishmaël, dans la mesure où les arabes d’aujourd’hui sont leurs descendants, est tout aussi valable que les promesses faites à Israël. N’oubliez pas que nous ne sommes pas un peuple privilégié, mais simplement un peuple élu. Sélectionnés, mis de côté pour le service, pour le service des autres, et non l’inverse. Cependant, nous avons également le droit au logement, le droit d’avoir un pays quelque part dans le monde.

Dans un sens plus large et en Christ, nous attendons aussi avec impatience les arabes dans la famille élargie, d’autant plus que nous sommes aussi parents par le sang. Le Seigneur ne jette pas cruellement les gens dans la rue. La plupart des cananéens ont certainement dû s’installer un peu plus loin, où, ayant fusionnés avec la population locale, leurs descendants actuels font sans doute partie du monde arabe. Ils vivent, seulement ailleurs, différemment, peut-être mieux. Dans un endroit où ils peuvent réellement se sentir chez eux. Peut-être sont-ce justement les descendants des cananéens obéissants d’alors qui aujourd’hui vivent de la richesse provenant du pétrole. Qui sait ?

Le groupe arabe appelé palestinien depuis les années 40 jusqu’à aujourd’hui, ayant habité la Terre Sainte durant ces quelques derniers siècles, aurait certainement de même, reçu une nouvelle demeure, s’il avait obéi. Mais finalement même ceux qui ont quitté pour aller s’installer en Jordanie continuent à revendiquer leurs droits sur la Terre Sainte et n’attendent que le feu vert des États du monde pour reprendre possession de ce qu’ils croient leur appartenir.

Ainsi, ceux-ci se mettent sous une malédiction terrible et sont en grand danger à cause de leur persévérance à ne pas restituer ce qui ne leur appartient pas. Les sentiments du pardon et de la résignation doivent être développés en eux, et la conviction que si YHWH prends quelque chose, il donne toujours autre chose à la place, autre chose de bien meilleur.

Il ne fait aucun doute que l’Esprit de YHWH a marché devant les colons juifs de la fin du 19e siècle jusqu’à la fondation de l’État en 1946 et jusqu’à nos jours. Ainsi, les groupes ethniques qui y vivent, à l’instar des cananéens de l’époque, ont reçu l’ultimatum de restituer le pays et de le passer, non aux juifs, mais à son seul propriétaire légitime, YHWH. qui a voulu qu’il serve de terre d’accueil pour le peuple juif.

Elohim n’a pas l’intention de jeter, de balayer qui que ce soit. Il aurait pu bénir ce peuple qui cause autant de soucis au monde et lui donner une nouvelle patrie. S’ils avaient obéi, ils auraient récupérer abondamment ailleurs, ce qu’ils ont perdu ici. Le moment est venu et le juif doit rentrer chez lui pour que les prophéties du rassemblement s’accomplissent en préparation du retour de Christ. Quiconque s’opposant à ce projet se met en danger de mort.

L’armée israélienne, en revanche, n’a pas saisi l’occasion, il y a 40 ou 50 ans, alors que cela n’aurait encore dérangé personne au monde, à part les arabes eux-même, d’expulser l’intégralité des arabes du territoire d’Israël alors qu’il était encore temps. Aujourd’hui, le monde s’attend à ce que nous leur demandions pardon pour toute chose, même pratiquement pour le fait de vouloir éviter leurs coups de couteau. Prendre les armes contre eux suite à des années de provocation et de missiles tirés contre les juifs est devenu un véritable sacrilège que la plupart des nations devenues complètement insensées condamnent aveuglément. Voilà où nous en sommes !

Cependant, je ne nie aucunement que certains arabes subissent parfois des traitements inappropriés. Après tout, dans une situation de guerre, n’importe qui peut péter un plomb à tout moment, comme on dit, et un soldat israélien peut aussi se comporter de manière inhumaine. Cependant, cela n’excuse en rien la présence illégitime et l’attitude rebelle des arabes sur le territoire, de sorte que les excès ultérieurs des soldats juifs, bien que souvent répréhensibles, ne justifient pas leurs droits présumés.

En outre, celui qui provoque de manière incessante ne doit pas s’étonner à une réaction de défense en retour. Montrer du doigt après avoir allumé le feu est un comportement particulièrement vil et cynique. De plus, une humanité dont l’esprit se base sur un humanisme excessif et démesuré, ne comprendra jamais comment celui qui est visiblement plus fort peut-il avoir raison face à celui qui à l’air complètement démuni.

Elohim les aurait bénis en abondance ailleurs, là où les arabes vivent déjà quelque part dans les millions de kilomètres carrés que représente le monde arabe. Si ma phrase vous fait sourir vérifiez par vous-même: 13 150 000 km², superficie du monde arabe du Maroc à la frontière iranienne, de la Méditerranée à la frontière de l’Afrique noire. Certains diront que la grande partie de ce territoire est un désert inhabitable ? La faute à qui ? La Terre Sainte l’était également avant que les juifs n’arrivent. Ils ont presque miraculeusement transformé une grande partie de la région en une oasis prospère. Avec un mode de vie approprié et une volonté de vouloir travailler et non de juste sortir faire paître ses chèvres et ses moutons qui finiront par digérer jusqu’au dernier brin d’herbe, l’homme est capable de restaurer et de maintenir un environnement sain.

Je pense qu’il est inutile de discuter sur le caractère mesquin et cupide de cet esprit qui s’obstine à refuser cette petite parcelle de terre de dimension insignifiante à un peuple qui n’a nulle part où aller depuis 2000 ans et qui protège bêtement une soit-disant minorité défavorisée. La superficie actuelle d’Israël est de 21.000 km². Ici vivent 6 millions de juifs et 3 d’arabes. Sachant que le nombre de Juifs officiels toujours dispersés dans le monde est de 12 millions d’âmes supplémentaires, sans compter les descendants des tribus perdues pas encore rassemblées ou les membres perdus de la tribu de Juda qui sont assimilés et dont le rassemblement est également en cours, en cas de réunification à grande échelle selon les promesses bibliques, nous risquons de nous sentir plus comme des sardines que comme des juifs. En tel cas, les arabes qui s’obstineront toujours à rester finiront par fuir ne serait-ce qu’à cause de l’odeur.

Faux juifs et véritables Khazars ou vice versa

Notre droit fondamental à la Terre découle du fait que nous nous considérons comme étant les descendants de Jacob, principalement de son fils Juda et Benjamin. Cependant, selon certaines théories, la masse juive d’Europe centrale n’est pas de Jacob, mais descend des Khazars convertis au judaïsme. Dans un autre article, je développerai ce sujet un peu plus en détails. Mais très brièvement, il y a trois possibilités, dont aucune ne peut être exclue. La première est que la théorie est fausse et que nous venons tous de Jacob. L’autre est que seule la classe dirigeante des khazares se soit convertie au judaïsme, comme le prétendent nombre d’historiens juifs et non juifs.

Le troisième cas, souvent acceptée par des juifs eux-même – historiens et généticiens, est que la théorie est tout à fait juste et que les Juifs de Pologne, Hongrie, Ukraine, Roumanie, jusqu’aux montagnes russes de l’Oural sont en grande partie les descendants de ces khazares prosélytes.

Et ici, généralement on arrete le raisonement. Tout à coup, les juifs remis en question restent en silence et préfèrent tourner la page et ne pas examiner plus en profondeur ce sujet si délicat.

Cependant, le territoire khazare se situe à quelques centaines de kilomètres au nord-est du Royaume d’Israël. Quelle coïncidence ! Il s’agit en effet de la direction exacte vers laquelle les 10 tribus ont été déportées. Il est très suspect lorsque quelqu’un ressent une attirance profonde pour le peuple juif, à tel point qu’il ait une envie irrésistible de se convertir au judaïsme. Ceci n’est pas ce qui se passe dans la plus grande majorité des cas ! Le contact avec les juifs génère généralement tout autre chose que l’attirance. Haine, mépris et hostilité sont les sentiments que notre présence génère dans le cœur des nations et non une quelconque forme de sympathie ou d’attirance. La relation des Nations avec les Juifs ne reflète généralement pas l’attitude des Khazars, mais plutôt celle des Kozaks. Dans de nombreux cas, l’attirance s’amorce lorsque des gènes semblables rentrent en contact les uns avec les autres. C’est un peu cela que Jean le baptiseur a dû ressentir dans le ventre de sa mère lorsque Marie a rendu visite à Elizabeth avec Yeshoua dans son ventre.

Cette chose ne m’a pas été révélée, il ne s’agit pas d’une vision prophétique, mais d’un simple raisonnement humain presque mathématique, mais j’ai un fort préssentiment que si la théorie Khazar s’avérait être vraie, il s’avérerait également que les Khazars, au moins une grande partie d’entre eux, ne sont autre que les descendants des 10 tribus déportées. C’est ainsi que s’accomplirait la prophétie du rassemblement, non dans les derniers jours au sens qu’on lui donne aujourd’hui, mais durant les derniers jours tels qu’il étaient présentés par Jésus comme ayant déjà commencé durant sa vie sur terre. Le rassemblement des tribus perdues serait donc en cours depuis près de 2000 ans.

Il ne resterait aux juifs ashkénazes actuels que de se voir révéler de quel tribu ils viennent réellement. Jusqu’à présent nous pensions descendre de Juda, Benjamin, Siméon, ou même Lévi, puisque ces quatre sont restés, mais il s’avèrera peut-être sous peu que beaucoup d’entre nous qui aurions souhaité être les fils de Rachel devrons nous rendre à l’évidence que nous ne descendons pas même de Léa, mais éventuellement de l’une des deux servantes de ces dernières.

Le fonctionnement de El Shadaï sur le territoire de l’actuel Israël

Que celui qui a encore des doutes sur le fait que l’état d’Israël actuel ait quelque chose à voir avec les prophéties bibliques écrites de longue date aille voir dans les média et les récits des habitants du pays, de combien de véritables miracles les Juifs d’Israël ont été les témoins depuis la fondation de l’Etat. Prenons seulement le cas le plus courant : les roquettes tirées depuis Gaza. Une quantité inimaginable de roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël depuis le début des années 2000. Celles-ci auraient dû faire énormément de victimes. Cependant le nombre de blessés et de morts et même de dégâts matériels est si faible par rapport au nombre d’obus qu’attribuer cela au hasard ne passerait même pas pour une mauvaise blague.

Malgré l’apparence et la volonté de la majorité, voulant dépeindre les philistins modernes comme étant des petits David et contre le grand Goliath que représente l’armée israélienne, l’histoire reste cependant la même que sous le règne de Saül. Israël a beau avoir une énorme force de frappe, être l’armée la plus redoutable du monde, le géant n’en reste pas moin le soit-disant philistin avec son miliard de frères musulmans derrière pour l’appuyer sans compter les nations anciennement chrétiennes ayant renié leur foi et se rassemblant de plus en plus en grand nombre derrière les ennemis de la nation juive.

Le David moderne arrive encore à se défendre seul par sa propre puissance contre Goliath, ses ennemis. Mais bientôt le temps viendra où, comme le David originel, il vaincra l’ennemi une fois pour toute, mais en mettant sa confiance uniquement dans le Seigneur des Armées.

Le rôle d’Israël dans les derniers temps

Il s’agit du lieu du rassemblement des Juifs, où la véritable identité du Messie leur sera collectivement révélée lorsqu’ils le pleureront comme on pleure un premier-né.

L’état d’Israël est aussi l’endroit de prédilection de l’Antéchrist. Car là sera bâti le dernier temple, qui deviendra le trône de l’antéchrist. Là seront unifiées les religions du monde, Jérusalem une ville indivisible selon YHWH, sera quant-à-elle divisées en trois parties. C’est là que l’image de la bête sera érigée et devant laquelle tous les genoux, ou presque, seront forcés de fléchir, comme au temps de Daniel.

Israël est aussi le lieu où Gog et Magog se rencontrent à la fin du millénaire.

Jérusalem est également la ville où les deux témoins devront être mis à mort avant de ressusciter et de retourner aux cieux.

Il serait bien trop long d’énumérer tous les événements qui ne pourraient se réaliser sans le retour du peuple juif en Terre Sainte. Mais que personne n’aille s’imaginer que le retour du peuple juif en Terre Sainte doit se faire dans la plus grande harmonie et entente entre les peuples ayant égards à toutes les traditions religieuses de la région. Les prophéties n’annoncent et ne promettent rien de tel. Ce qui est écrit est que nous devons retourner et reprendre possession de la Terre que cela plaise à certains ou non, exactement comme à l’époque de la première conquête avec Josué. Celui qui n’arrive pas à faire abstractions de ses sentiments humanistes et de justice humaine tombe dans le piège tendu par l’ennemis : le faire se rebeller contre la volonté et le plan de YHWH. Une pareille faute agit tel un poison bloquant la chrétienté et l’empêchant de remplir son rôle primordial aux côtés des juifs dans l’accomplissement des prophéties des derniers temps.

Concernant la minorité chrétienne pro-juive, ces paroles doivent également inciter à la prudence. Car chaque piège a son double, son antithèse, son autre extrême qui est souvent encore plus dangereux que le premier car fonctionnant au nom de l’amour et de la tolérance. Ne défendons pas tout sous prétexte que la chose porte le cachet de juif. Le poison y est tout aussi présent et peut te paralyser dans ton appel au même titre que dans le cas de tes frères judéo-sceptiques.

ZeevShlomo / RichardSipos / 28/04/2021

TEROUMA

TEROUMA

Le Tabernacle

Le modèle qu’il a été donné à Moïse de voir, sur lequel, le Tabernacle devait se construire, n’était rien de moin que le Corp du Christ. Tous les symboles du Tabernacle se réfèrent à Christ, à sa personne, à ses caractéristiques, à son ministère, à sa splendeur et à sa gloire.

Je te parlerai d’entre les deux chérubins

L’Éternel dit à Moïse que dorénavant, il lui parlera et lui divulguera ses lois d’entre les chérubins.

L’Arche de l’Alliance était recouverte par les ailes de deux archanges. Deux archanges protégeant les Commandements, deux piliers sur la fondation desquels l’Éternel parle. (Ex 25:22)

Le Temple du Seigneur repose sur les deux pilliers ou fondement des apôtres et des prophètes Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire. (Ef 2:19-20)

Lorsque Jésus fut transfiguré et que Moïse apparût en tant que Loi – essence du ministère apostolique – de l’autre côté apparût Élie en tant que représentant ultime de la mission prophétique, nous assistons à la réunification d’une trinité angélique qui fut brisée lors de la chute de Lucifer – porteur de la Lumière – est devenu Satan – ennemi, accusateur (Mt 17 – Mc 9 – Lc 9)

L’Éternel lui-même, en sa qualité de Messie (Christ) vient prendre la place laissée vacante par l’archange déchu et parle c’est-à-dire qu’il répend la lueure de sa gloire par sa parole en s’appuyant sur la Loi et les Prophètes. Bien que Moïse à cette époque en tant qu’être humain n’était que témoin externe de l’édification du Tabernacle, les chérubins ne sont autre que les représentations des archanges Michel et Gabriel qui ornent l’Arche de l’Alliance. Là, comme sur le mont des oliviers lors de la transfiguration, Il apparaît entre et uniquement en présence des deux chérubins par le ministère complémentaire desquels l’Éternel parle, sa voix s’élève, le Verbe, le Verbe qui s’est fait chaire, celui qui en tant que Messie oint, rétabli le ministère parfait du Temple Céleste.

Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de יהוה en Esprit. (Eph 2:20-22)

Moïse est Michel, Élie est Gabriel?

Nous lisons dans Zacharie 3, le proces de Josué le souverain sacrificateur. Satan l’accuse et l’Éternel lui dit: « Que l’Éternel te réprime ». Dans la traduction française, c’est l’Éternel lui-même qui est mentionné, chose qui est juste. En hébreux cependant c’est l’ange de יהוה qui figure dans le texte.

L’Ange de יהוה apparait à plusierus reprises et on s’accorde à dire qu’il s’agit de Christ qui se manifeste sous cette dénomination avant l’acte rédempteur. Par exemple, lorsqu’il apparaît aux parents de Samson et ne peut leur divulguer son nom, car celui-ci est merveilleux.

Nous voyons donc dans Zacharie, que Christ défend le Grand-Prêtre Joshua qui est revêtu d’un vêtement souillé et debout devant l’Éternel. Josué, Joshua ou Yéshoua apparaît ici suite au Sacrifice sur la croix, lorsqu’il prit le péché du monde sur lui. Il se souilla pour les autres, comme le grand-prêtre le fit plus tôt lors du sacrifice de la vache rousse.

Christ – le Roi oint – défend Yéshoua (Jésus) – le Grand-Prêtre ou Souverain Sacrificateur. Un seul Messie se manifestant sous une forme dualiste. Il se divise en deux représentant deux fonctions distinctes devant la Cour Suprême: Christ et Jésus.

Dans Jude, nous retrouvons le même récit avec des peronnages différents. À la place de Christ, nous retrouvons l’archange Michel qui défend Moïse contre les accusations du même Satan.
Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: Que le Seigneur te réprime! (Jude 1:9)

Josué est la manifestation humaine de Christ.
Moise est la manifestation humaine de Michel.
Deux des apôtres ont reconnu deux personnages emblématiques plusieurs siècles après la mort de ces derniers – Moïse et Élie – à une époque où n’étaient en vogue ni la peinture et encore moins la photographie. Comment ont-ils pu savoir qu’il s’agissait de Moïse et d’Élie sans jamais les avoir vu aux préalables? Ils les ont vus en esprit et les ont ainsi reconnus en tant que tels. D’où auraient-ils bien pu les reconnaître si ce n’est par le biais de cette vision spirituelle qui leur a fait reconnaître les hommes qu’ils étaient durant leur passage dans notre monde.

Lorsque l’astre de l’aurore chut, il entraina dans sa perte un tiers des étoiles du ciel. Satan, en tant qu’archange, fut sans aucun doute suivi par l’armée des anges qui était originalement sous ses ordres. Isaïe 14:12, Ezéchiel 28:11-19
Contrairement à toute idée fantaisite juive, chrétienne ou autre, selon lesquelles il existerait quatre, sept, dix voir davantage d’archanges, même si il en est fait mention dans le livre d’Énokh auquel la Bible elle-même se réferre, mais qui ne fut jamais intégré aux livres sacrés (ou cannonisés), il n’existe que trois archanges, ou plutôt deux, car l’un d’entre-eux est tombé. La Bible ne mentionne que deux Autorités, il s’agit de Michel et Gabriel. Tout autre raphaël, ouriël et autres noms fantaisistes ne sont que des inventions humaines, ou plutôt a travers l’homme, l’invention d’esprit bien pires encore.

Le récit de Yéshoua changeant d’apparence sur le mont des oliviers et où il rencontra Moïse et Élie en est le témoignage. Des trois archanges, un a chut emportant ses propres soldats dans sa perdition. Les deux autres, Moïse et Élie, sont restés. יהוה, en sa qualité de Messie, prend lui- même la place restée vacante par le Porteur de lumière devenu Satan (ennemis). Comme Yéshoua dit: Je suis la lumière du monde…

En connaissance de cause, nous pouvons peut-être même aller jusqu’à répondre à la question la plus ancienne du monde: Pourquoi Elohim a-t-il crée l’Homme?

Zeev Shlomo

2016

Paix et sûreté – Science-fiction ou réalité?

Paix et sûreté – Science-fiction ou réalité?

Il n’est pas nécessaire d’être pourvu d’une vision prophétique poussée pour se rendre compte de la direction que prend l’humanité par le biais du progrès technique et quels sont les changements dont nous serons les témoins dans un avenir proche.
L’homme est en train d’œuvrer sur de nombreux développements dans divers domaines en vue de mettre sa vie et son avenir sous une surveillance et un contrôle absolu, s’assurant ainsi le privilège de réaliser tous ses rêves et d’assouvir tous ses désirs selon sa propre volonté. Au-delà de la recherche d’un sentiment de sécurité et d’un équilibre physique et psychique général, l’une des aspirations majeures de l’humanité est le prolongement et l’amélioration de la vie terrestre. De nos jours, le concept de science-fiction n’a plus beaucoup de sens. Nous sommes arrivés à un degré de progrès tel, que l’homme est capable d’accomplir tout ce qu’il conçoit et entreprend. Dans cette étude, je m’efforcerai de regrouper quelques pensées et visions dont je pense que la concrétisation est imminente. Ce dont vous allez lire plus bas n’est pas le fruit de la fantaisie littéraire d’utopistes insensés, mais sont bel et bien les récits de résultats scientifiques déjà atteints particulièrement par les physiciens et les informaticiens.

Ordinateurs quantiques

Lorsque nous parlons de l’installation de caméras de surveillances dans les rues et tout autre lieux publics, il est difficile d’envisager qu’une surveillance efficace puisse se développer dès lors qu’il faudrait un nombre incalculable d’observateurs postés derrière leurs écrans afin de scruter les images filmées et de reconnaitre les éventuels délits. Ceux qui par contre ont déjà entendu parler du concept d’ordinateur quantique qui est encore au stade expérimental, peuvent déjà avoir une idée de la façon dont ce petit souci pourra être résolu. Il ne faudra peut-être même aucune présence humaine derrière les caméras afin d’assurer une surveillance absolument efficace sur l’ensemble de la surface du monde.

Cette nouvelle génération d’ordinateurs diffère de celles qui nous sont familières en ce que l’information n’est plus stockée sous la forme de bits (c’est-à-dire sur la base de la combinaison des chiffres 0 et 1), mais sous la forme de qubits, lorsque le 0 et le 1 se combinent et se superposent.
Pour simplifier, la différence est qu’un seul ordinateur quantique est capable d’accomplir un nombre incroyablement plus élevé de calculs que tous les ordinateurs conventionnels qui existent dans le monde, réunis. Certaines sources avancent qu’il sera possible de fabriquer des super-ordinateurs capables de gérer en même temps plus d’informations qu’il n’existe d’atomes dans l’ensemble de l’univers.

Si seulement un millionième de cette prédiction se réalisait, le contrôle total de l’humanité resterait un jeu d’enfant. Les différentes méthodes d’identifications biométriques, comme la reconnaissance du visage et bien d’autres encore peuvent laisser présager que pratiquement aucune intervention humaine dans le processus de contrôle ne sera vraiment nécessaire. Lorsque d’autres méthodes d’identification encore plus efficaces verront le jour, par le biais de puces électroniques greffées sous la peau par exemple, l’utilisation de caméras de surveillance s’avérera tout bonnement inutile, étant donné que l’homme deviendra contrôlable de l’intérieur de son corps et de son âme. Il ne sera donc plus vraiment intéressant de l’espionner de l’extérieur.

Transports en commun

Il ne sera pas question ici de réseaux de transports urbains ou nationaux du type SNCF, RATP ou même Air France, mais plutôt du réseau routier contrôlé par la robotique où les voitures sortiront des usines dépourvues de volants.
Nous cesserons d’être les chauffeurs de nos propres véhicules, car le système déjà bien connu du GPS prendra également en charge les mouvements de nos engins. Afin d’assurer une circulation efficace dans un réseau si complexe, l’ordinateur quantique sera ici aussi un outil élémentaire. Un système de circulation absolument parfait sera développé, régi par satéllite et calculs quantiques, de façon à ce qu’aucun usager ne transgresse les règles du code de la route. Ainsi, on pourra se rendre d’un point à un autre sans aucun risque d’accident, même dans le cas des piétons puisqu’eux aussi seront munis de leurs puces qui les rendent visibles aux yeux du système afin d’également leur assurer une sécurité parfaite. Les panneaux d’indication ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Aucune chance non plus qu’un enfant surgisse et se jette devant notre voiture en mouvement, étant donné que la puce installée sous sa peau enverra l’information au cerveau informatique du véhicule actionnant le système de freins à temps pour éviter toute collision. Mais il se peut que l’enfant lui-même ne vienne jamais à sauter sur la chaussée, car la micro-puce lui enverra une impulsion cérébrale l’obligeant à demeurer sur le trottoir bien tranquillement.

Neurologie

Une question fondamentale lorsque nous parlons du contrôle absolu est l’emprise sur le cerveau humain, impliquant donc sa parfaite connaissance. On a du mal à croire à ce qu’on peut voir sur internet concernant le niveau expérimental avancé dans le domaine. Les résultats des expériences rendues publiques montrent une très grande maitrise de l’organe clé du corps humain. On sait déjà précisément comment influencer la pensée, les actes et même la condition physique des gens en agissant sur leur cerveau. L’objectif des transhumanistes n’est depuis longtemps plus un secret pour personne. Ils souhaitent augmenter les capacités cérébrales des gens en connectant leurs cerveaux aux outils informatiques. Outre l’avantage de ne plus devoir faire d’études ou d’avoir une connaissance étendue et profonde de toutes choses, il sera possible de manipuler la pensée de l’individu. À cela se rajoutent les découvertes et les percées dans le domaine de la manipulation génétique permettant aux hommes d’augmenter leur potentiel physique en s’implantant des gènes ou de l’ADN d’origine animales afin de bénéficier de certaines caractéristiques dont jusqu’à présent seuls les animaux disposaient (vue et ouïe de chien, puissance musculaire de buffle, etc.). L’homme tel que nous le connaissons et tel qu’il a été crée par le Créateur sera substitué par une nouvelle espèce humanoïde, un super-homme remanié par l’humain lui-même.
Le contrôle de la population mondiale ne se fera donc plus de l’extérieur, mais bien de l’interieur, à partir de l’âme elle-même. La solution à tous les problèmes réside en cela. Le régime ne sera pas uniquement capable d’observer absolument tout ce qui se passe dans la tête des gens, mais sera en outre capable d’intervenir en vue de changer le cours des choses. En effet, si une mauvaise pensée, une pensée criminelle, surgit dans le cerveau d’un individu, le système informatique central en sera informé de manière instantanée et capable de renvoyer dans le cerveau affecté une impulsion afin de bloquer et de corriger l’idée déviante et ramener les idées de la personne dans l’ordre de loi accepté et établi par le pouvoir central.

Si l’on pousse le raisonnement un peu plus loin, on peut se rendre compte que même les maladies pourront être guéries avant même leur contraction. Il n’y aura plus de maladies psychiques, plus de maladies mentales, de dépressif, plus d’amertume poussant à la consommation excessive d’alcool, à la toxicomanie ou au tabagisme, car par le biais d’ondes de bioraisonances électromagnétiques, le mal sera écrasé dans cet œuf qu’est le cerveau humain. Les hommes soumis au système se veront assurés de maintenir cet équilibre psychique tant convoité depuis des millénaires.

Une fausse entente et une fausse harmonie viendra s’installer dans les relations humaines où ni la violence ni toute autre divergence d’idée n’aura de place. Les différents peuples, États, religions cesseront toute forme de rivalité, si ce n’est la rivalité sportive, et pas seulement à cause de l’idolâtrie d’idéologies telles que l’œcuménisme ou la globalisation.

Le fruit du second arbre – santé et « vie » durables

Il existe des théories selon lesquelles les scientifiques seront un jour capables de télécharger l’intégralité des données cérébrales des gens sur un support informatique, afin de les faire vivre au-delà de leur longévité corporelle. Ainsi, prétendent-ils, l’âme humaine sera capable de survivre à son corps et ne sera pas obligé de suivre ce dernier dans la mort. La conscience de l’individu se retrouverait ainsi téléchargé après avoir subi un scan, pouvant continuer à penser, raisonner et communiquer avec le monde visible après la disparition de son enveloppe corporelle. Voici donc l’une des théories de la vie éternelle qui aurait lieu dans un monde virtuel et qui est avancée par des physiciens tout à fait sérieux et de renom.

Pour ma part, je suis persuadé que cette théorie ridicule est entre-autre impossible, parce que le Créateur ne laissera jamais l’homme aller jusqu’à réussir à sauvegarder son propre esprit indépendamment de son corps. D’un autre coté, connaissant la nature humaine, je ne peux pas concevoir que l’homme suffirait à emménager sur le disque dur d’un ordinateur et de se priver de tous les plaisirs que le corps peut lui offrir. Certainement pas! L’homme ne se contentera pas d’une vie éternelle virtuelle et dépourvue de plaisirs charnels. Le corps a toujours été considéré par l’homme comme le plus précieux des trésors. L’humanité assoiffée de vice n’acceptera jamais de continuer à vivre en renonçant aux festins, aux beuveries, au sexe, à l’argent et au pouvoir.

La convoitise ultime de l’homme est justement de se procurer la vie éternelle dans son propre corps en préservant une bonne santé et une jeunesse relative pour profiter un maximum du plaisir des sens. Comment l’homme pourrait-il renoncer à tout cela, alors que le fondement de la nature humaine a toujours été la chair elle-même.

Après avoir mangé du fruit de l’arbre du savoir, la connaissance humaine se rapproche aujourd’hui de son point culminant. Ce qui a jadis commencé dans le jardin perdu, s’accomplit sous nos yeux. L’histoire a atteint cette limite de l’épanouissement ultime du progrès et du savoir humain symbolisé par le fameux nombre de 666. Dans le jardin d’Éden, il y avait cependant un autre arbre dont le fruit était également interdit. L’arbre de vie est resté intacte car l’Éternel chassa Adam et Eve avant qu’ils aient pu y toucher. (Genèse 3:24)
L’homme ne peut consommer du fruit de l’arbre de vie car Elohim lui a barré la route. L’homme de son côté, est assez rusé que pour trouver une alternative et reproduire l’effet qu’aurait eu ce second fruit intouchable. Pour ce faire, il utilise toute la connaissance acquise lors de la consommation de premier fruit et bénéficie naturellement de l’aide du diable. La contrefaçon du second fruit est bientôt prête, et selon moi, elle l’est déjà, bien que pour l’instant elle n’ait pas encore été dévoilée aux yeux du grand public.

Vie éternelle à la façon de l’homme

Il existe des méthodes, telles la bioresonance capable de localiser et de corriger les cellules malades ou défectueuses. En effet, les atomes des cellules défectueuses vibrent différemment que celles des cellules saines. Il est ainsi possible de les détecter à l’aide de capteurs et de les corriger par le biais d’émissions d’ondes antagonistes capables de rétablir les vibrations originales. On peut donc non seulement guérir des cellules malades, mais on peut également ralentir, voir stopper, ou peut-être même inverser le processus de vieillissement de􏰀s cellules. La biorésonance n’est pas encore acceptée par le corps médical comme étant une méthode scientifique. Je n’affirme pas non plus de mon côté qu’il s’agisse de l’arme absolue contre la mort, mais la cite à titre d’exemple pour bien illustrer, que les descendants d’Adam utiliseront leurs connaissances scientifiques pour récupérer ce qu’ils ont perdu au commencement. L’objectif de la médecine est de guérir des maladies et de repousser au maximum l’espérance de vie. Comment pourrait-on croire qu’elle s’arrêterait en si bon chemin? Ceux qui auront asszez d’argent ou de privilèges pour se payer une telle cure, pourront bénéficier d’un corps immunisé contre le vieillissement et la maladie. Si en plus, le monde extérieur assure une protection telle que nous l’avons exposé plus haut, certains auront réellement toutes les chances de faire l’expérience de la vie éternelle sur terre.

Évidemment, ils n’en profiteront pas indéfiniment, bien que les conditions aient été atteinte. Car c’est à ce moment-là que le Seigneur des armées interviendra pour dire: Assez! Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. (1Thess 5:3)

Pourquoi se soumettront-ils?

Certains s’interrogent peut-être de la raison pour laquelle tant d’hommes se soumettront au pouvoir de l’antéchrist. Va-t-on les obliger par la force, sous l’effet de la terreur et d’un éventuel totalitarisme? Une sorte d’antéchrist dictatorial va leur hurler dessus leur proposant soit la puce électronique soit la chaise électrique? Absolument pas! Il ne faudra terroriser et menacer personne, du moins pas sous cette forme.

L’histoire a de maintes fois démontré qu’on ne pouvait établir de pouvoir durable par la force. Le peuple finit toujours par se révolter. L’ennemi s’est forgé des outils de plus en plus subtils pour gagner l’humanité. Tout ceci commença dans la Grèce antique, dans le berceau de la démocratie et s’est ensuite poursuivi par la révolution française « un peu » plus tard pour finalement aboutir à cette forme de pouvoir politique qui se met en place depuis la fin de la seconde guerre mondiale et que l’on nomme globalisation. L’homme est à la base équipé d’un système immunitaire très efficace, et outre les Commandements de l’Éternel qui lui sont gravés dans le cœur de chaque être humain, l’homme possède cette étincelle de vie implantée dans son âme et qui est capable de le maintenir en vie. Il lutte toujours afin de préserver sa liberté au sens positif comme négatif. L’homme ne se vend pas à n’importe quel prix. C’est la raison pour laquelle, il est nécessaire de le briser pour qu’il renonce à sa liberté individuelle.

Il suffit de générer une angoisse constante et collective par le biais des médias. On ne cesse de parler de maladies, de crimes en tous genres, d’actes terroristes et l’on fini par se sentir concernés même si cela ne nous touche pas directement. Finalement, c’est l’intention qui compte. Afin d’établir le chaos, on génère des actes terroristes, des guerres, des épidémies, des famines, des mouvements de migration en masse afin de bien semer le trouble entre les hommes et surtout, on en parle le plus possible afin de transformer le tout en une véritable obsession.

Le temps est proche lorsque des foules de gens se précipiteront tête baissée dans toute solution susceptible de résoudre tous ces problèmes qui leur sont de plus en plus insupportables. Ils se soumettront corps et âmes à toute idéologie ou système politique offrant une issue de secours à cet enfer global. Cette solution, ou plutôt ce « sauveur », nous sommes un certain nombre à savoir qui il est. Et il en trompera malheureusement beaucoup même parmi les élus.

Je pense cependant que la propagation de la terreur et de l’angoisse ne suffirait pas à convaincre les masses. Un autre point sensible qu’il est utile de cibler chez l’homme est son profond égoïsme doublé d’un hédonisme croissant. En effet, la motivation majeure de l’homme est son propre bien-être, aussi bien au niveau corporel que psychique. L’homme contemporain ne pense qu’à une chose: s’amuser et consommer. La question de vendre leur âme au diable ne se pose plus puisqu’ils bénéficieront de tous les avantages décrits plus haut dans le texte. Regardez autour de vous, on ne voit presque plus que des gens complètement absorbés par leurs téléphones portables sur lesquels, ils jouent, regardent des films, achètent des produits et planifient leurs voyages à l’étranger, ou leurs rendez-vous en boîte. Même les jeunes couples assis dans les bus, se tiennent la main et tapotent leurs smart phones avec leurs mains restées libres. (Peut-être est- ce ainsi qu’ils communiquent entre-eux, même lorsqu’ils sont côte-à-côte via facebook ou twitter?). Le prototype de l’outil de leur perte est déjà entre leurs mains. Personne ne les a obligés à se le procurer. Au contraire, ils vont jusqu’à dépenser des sommes immenses pour l’acquérir malgré qu’ils soient conscients que par le téléphone, ils sont déjà sous un contrôle très poussé. Tous leurs mouvements, leurs conversations, leurs centres d’intérêts sont enregistrés dans une base de donnée centralisée chez les services secrets locaux. Même débranché, un téléphone reste naturellement un appareil d’écoute hautement efficace. Les gens le savent, cela les dérange dans un premier temps, puis ils s’y habituent pour finalement l’exiger afin de se sentir en « sureté », car si l’on m’espionne, on espionne aussi ceux qu’il vaut mieux garder à l’œil. Ils deviennent de plus en plus disposés à renoncer à leur liberté individuelle si cela contribue à apaiser leurs peurs et leurs angoisses. Ils le font en outre, car le désir de s’amuser et d’avoir tout à portée de main est plus fort que tout. Car le concept de liberté est devenu synonyme de bien-être et de satisfaction. Il est évident que la plus grande part du monde se vendra sans aucun remord au moindre pouvoir lui assurant ses petits loisirs favori ainsi que sa délivrance des dangers et des inquiétudes qui l’accablent. La question ne se pose pas! (voir les 10 techniques de manipulation des masses de Noam Chomsky)

La connexion du cerveau humain aux ordinateurs permettra, selon les moyens financiers de l’utilisateur, de se télécharger une quantité d’information donnée sans avoir à ouvrir un livre ou de s’inscrire dans un établissement scolaire quelconque. Il est de plus en plus difficile de suivre ce déluge d’information qui nous inonde chaque jour. Un monde en constante transformation a besoin de personnes capables de se recycler et de se former pour tenir le pas avec progrès. Cette tâche est cependant de plus en plus complexe et même les plus doués commencent à perdre les pédales. La solution est donc: les implants de connaissance.

Il suffira de penser à un sujet pour voir défiler toutes les informations le concernant dans notre tête sous forme de codes que l’on pourra directement transposer dans notre propre langage. Plus besoin d’aller consulter Wikipédia ou d’autres bases de données en ligne, car le cerveau sera directement raccordé au réseau.

Qu’adviendra-t-il de nous les fidèles?

Il est difficile de se l’imaginer. Une chose est certaine, la vie ne sera pas aisée pour nous. Car ce seront justement ceux qui ne porteront pas le sceau de l’antéchrist sur la main ou sur le front qui seront stigmatisés par ceux qui le portent. À la vue de tout ce progrès technique, la question doit se poser à savoir, où se situe la limite que nous ne devons franchir en aucun cas. Il y a quelques décennies, nos prédécesseurs pensaient que la carte bancaire était déjà le signe de l’antéchrist, alors qu’il ne s’agit pas encore tout à fait de cela. Il est évident que la carte bancaire est un préambule à la fameuse marque que nous devrons refuser et sans laquelle il ne sera possible ni de vendre ni d’acheter.

La frontière se trouve là où l’on nous proposera d’implanter un système dans notre corps qui sera capable d’influencer nos pensées et nos actes. C’est à ce moment bien précis qu’il faudra dire non.

Épilogue

Ce que vous venez de lire ne sont malheureusement pas le délire fantaisiste d’un sectaire paranoïaque et extravagant, mais le récit d’une réalité non pas à venir, mais déjà présente.
Je n’ai pas l’intention d’attiser la paranoïa orwellienne et de rédiger un texte pseudo-prophétique chrétien afin de faire du bruit. Nous pourrions décrire encore longuement l’aspect qu’aura le monde à la fin des temps, mais je préfère ne pas dégoûter davantage le lecteur et moi-même car ceci n’est pas l’essentiel et il faut absolument éviter de se perdre dans les détails.

Quelque soit la forme que le système prendra, il faut pouvoir reconnaître sa racine antéchrist:
Le plan maléfique de Satan consiste à accomplir dans la vie des gens, exactement tout ce que Christ à promis à tous ceux qui lui offriraient leurs vies, c’est-à-dire l’accomplissement des Commandements dans le cœur-même de l’individu.
Mais à la place de Christ et par le biais de la technologie, c’est Satan qui pénètre dans le cœur des gens afin de leur offrir une paix et une sécurité parfaite pour un temps, tout comme l’accomplissement des Commandements de l’Éternel nous l’offre également, mais pour l’éternité . Dans les deux cas, le prix est exactement identique, l’individu lui-même (corps, âme et esprit).
Notre esprit ne peut jamais nous appartenir, mais nous en disposons et avons le choix de le remettre aux mains de Christ ou bien de le laisser demeurer sous l’autre pouvoir. À qui avons- nous confié notre esprit et notre personne en général?

Entre les mains du seigneur de ce monde pour un bien-être éphémère avec la mort pour

aboutissement, ou entre les mains de Christ pour la véritable vie éternelle?

zeev shlomo 2015

VERSION VIDÉO

Question de vie et de mort

Question de vie et de mort

Depuis le péché originel, l’humanité est tout parfaitement consciente qu’elle a perdu la vie lors de la sortie du jardin d’Éden. Même les athées peuvent se rendre compte de leurs yeux que la mort règne absolument partout, jusque dans les moindres détails du monde crée. Depuis que l’Éternel a répudié Adam et Ève dans le monde visible que nous connaissons, tous les efforts de l’humanité convergeant vers un point bien précis: vaincre la mort. Ceci nous est confirmé par la déclaration de l’Éternel lui-même, lorsqu’il dit: Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. Et l’Éternel יהוה le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris. (Genèse 3: 22-23)

L’objectif majeur de l’humanité est donc l’anéantissement de la mort ou du moins le retardement de sa venue. L’homme s’efforce entre-temps de se rendre la vie plus douce, plus agréable, plus vive. Pour ce faire, il invente toutes sortes de méthodes: il remplace le travail par l’amusement – musique, drogues, assouvissement des désirs psychiques et charnels, ripailles et orgies.

En somme, nous pouvons affirmer que ce qui régit le monde est la quête du bien-être psychique et physique, de la longévité ainsi la reconquête de la vie éternelle. En un mot, la caractéristique la plus inhérente à l’homme est la poursuite de sa propre rédemption.
Notre vie sur terre n’est rien d’autre qu’un état de mort dans lequel l’homme s’est exilé par sa propre faute. De son côté, l’Éternel a fait preuve d’une clémence inimaginable. Au lieu de mettre immédiatement à exécution le jugement que l’homme aurait mérité, à savoir la sentence de la mort véritable et définitive, Il nous a offert une possibilité de nous racheter. Ce n’est pas à nous de nous racheter, mais bien Lui qui nous rachète par son sacrifice. Le Tout Puissant nous a fait don de l’exile du jardin d’Éden dans cet état mixte que nous appelons la vie sur terre. Cet état entre la vie et la mort physique comprend la possibilité de retrouver le salut de notre esprit en acceptant l’unique chemin possible vers la vie éternelle, vers l’Éden perdu par la Grâce de Christ. Ce que certains ont l’habitude d’appeler le purgatoire, n’est autre que notre « vie » terrestre.

C’est ce grand retour que l’Éternel nous propose lorsqu’il donna son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse, mais ait la vie éternelle.
La plupart des gens par contre accusent le Seigneur d’avoir fait preuve d’une cruauté inouïe pour avoir affligé une sentence si sévère à l’humanité tout entière pour une simple bouchée de « pomme ». Ils ne peuvent pas comprendre la raison pour laquelle יהוה autorise tant de souffrance, d’injustice et de crimes Ces questions surviennent tôt ou tard dans la conscience des tous, soient-ils croyants ou non.

Nous oublions cependant une chose, la faute commise par le premier homme méritait une mort immédiate et une annihilation instantanée et définitive. Le fait que l’Éternel nous ait accordé un certain délai avant l’exécution de la sentence nous paraît si naturelle que nous avons depuis longtemps oubliés que nous ne le méritions absolument pas. Cette grâce divine qui perdure et qui est toujours de vigueur, nous la considérons comme un dû.

Le souffle de la mort est tout de même bien percevable. La présence de la mort est souvent considérée non pas comme la conséquence de notre péché, mais comme celle de la sévérité du Seigneur. Ainsi, la majorité des hommes se détournent de lui et poursuivent leurs propres sentiers afin de vaincre leur destinée. Pour ce faire, la quête des plaisirs, l’hédonisme, la débauche et le libertinisme, la médecine et les diverses cures leur paraissent être les outils les plus adaptés. Comme la Parole de יהוה révèle la responsabilité individuelle qu’a l’homme de son état mortel, la réaction la plus courante est la rébellion et le choix de poursuivre une voie plus douce et plus aisée pour se revitaliser et se rendre heureux. Ils choisissent la gloire et la rédemption provisoire et éphémère de l’argent et de l’or dont sont enduis les idoles à la place de la puissance de la rédemption du Christ.

L’homme rend le Tout Puissant responsable de la perte de sa vie éternelle. Il se détourne ainsi de l’Éternel avec colère et amertume pour se tourner vers des solutions humaines. Cet homme qui s’invente d’innombrables stratagèmes et dont le degré de progrès commence à atteindre son paroxysme, le nombre le plus élevé que l’homme puisse atteindre, celui de trois fois le chiffre six et qui est profondément incomplet. (lire le texte plus bas: Vision de l’avenir 666)

Nous pouvons observer des similitudes dans la relation père-enfant. Souvenons-nous de notre enfance, combien de fois ne nous sommes-nous pas rebellés contre la volonté de notre père physique et avons transgressé ses directives occasionnât de nombreux dégâts autour de nous. Lorsque notre père nous a réprimandé. N’est-ce pas à lui que nous en voulions au lieu d’assumer nos responsabilités et reconnaitre notre faute. Ne lui avons-nous pas fait des reproches en nous-mêmes, le considérant comme trop sévère en oubliant que nous aurions bel et bien mérité une bonne fessée ou autre punition que nous n’avons pas toujours reçu? Nous avons souvent échappé aux punitions pour diverses raisons. C’est généralement bien plus tard que nous nous rendons compte que c’est notre père qui avait raison et que nous aurions dû lui être reconnaissants d’avoir été clément.

Nos souvenirs d’enfance peuvent nous être d’une aide précieuse afin de prendre les bonnes décisions tant que nous sommes encore en vie. Comme par exemple la question de savoir quelle solution adoptons-nous pour récupérer notre vie perdue: la solution humaine qui aboutit à la mort, ou celle du Christ qui mène à la Vie?page4image1632976page4image1668960

Zeev Shlomo

14.08.2014

VERSION VIDÉO

Pourquoi Erev SHABBAT?

Pourquoi Erev SHABBAT?

En hébreux, le mot EREV veut dire soir. Selon le calendrier lunaire utilisé par les juifs, les jours commencent la veille au soir, comme nous pouvons le lire dans le livre de la Gènese lors de la création du monde. La veille au soir est le moment de la rétrospection, de la remise en ordre ainsi que de l’accueil et de la préparation du lendemain.

À l’origine, ce ministère a vu le jour afin de mettre en ligne les sermons audibles que nous faisions en famille le vendredi soir lors de l’accueil du Shabbat. Depuis, sous une forme un peu différente et pas uniquement pour diffuser les enseignement du vendredi soir, nous avons décidé de garder ce nom EREV Shabbat, comme le symbole de notre ministère, car nous pensons réellement que l’histoire de notre monde est entrée dans sa dernière phase.

Le retour du Messie est imminent, l’obscurité ne cesse de croître et nous sommes visiblement entrés dans la période qui précède le Shabbat HaGadol (Grand Shabbat). Dans le monde entier, les gens courent dans tous les sens comme des fourmis frénétiques pressentant l’arrivée de la tempête. Pendant ce temps, il existe un Peuple qui ne vas pas au bar, en discothèque ou dans d’autres lieux de plaisance afin de se décompresser et d’oublier les vicissitudes d’une rude semaine de labeur, mais qui au contraire, s’en va en silence à la rencontre de l’Éternel.

Le peuple juif se prépare à l’avance. Alors que rien n’est encore visible, et l’on pourrait même croire que le Tout Puissant a quitté ce monde, tel le vice règne en puissance, le peuple juif persévère dans la foi et l’espérance. Nous savons très bien que si le ciel s’obscurcit c’est que le soleil doit inévitablement se lever bientôt. …et il y eut un soir, et il y eut un matin…

Tous les jours commencent donc par le soir de la veille. C’est la raison pour laquelle le Shabbat commence le vendredi à la tombée de la nuit. Nous allumons les bougies lorsque le soleil se couche à l’horizon. Dès que le soleil disparaît, le monde éclate dans la débauche et l’hystérie collective afin de se déffouler et de se vider du stress accumulé durant la semaine. Pendant ce temps, une minorité fait exactement le contraire. Elle va devant יהוה en humilité et en toute sainteté, fermant la porte de son Arche derrière elle et devant ce déluge de mécréance et d’iniquité afin d’aller au devant du Seigneur.

Nous ne le faisons non pas car nous sommes des êtres brillants et originellement parfaits, mais bien parce que nous avons autrefois rencontrés יהוה et avons accepté ses Commandements. Nous l’avons accepté d’une part parce que nous voulions notre bien, mais également afin de devenir un signe aux yeux des autres peuples, aux yeux de tous ceux qui poursuivent des chimères comme des insensés. Eux sont ceux qui doivent se rendre compte qu’il existe un endroit où la lumière de la vie s’allume dans le monde obscure qui nous entoure.

Tout comme Noé construisit son arche selon les directives du Seigneur, alors que ses contemporains continuaient à vivre leurs vies, ils mangeaient, buvaient, se réunissaient pour s’amuser et se moquer de Noé et de sa famille. Noé savait que l’arche devait être prête avant que n’arrive le jugement. Il savait que la construction ne pouvait pas attendre l’apparition de la première goûte de pluie, mais qu’il fallait s’y mettre au temps de la sécheresse, au beau milieu du désert alors que tout était sec et aride.

De même, lors du soir de Séder avant la sortie d’Égypte, lorsqu’au-dehors, l’ange de la mort emmenait ses victimes, le peuple juif se préparait à sortir du pays. Là non plus, ils ne se sont pas réveillés tôt le matin, mais avaient déjà tout préparé la veille au soir selon les directives de Moïse. Suite au sacrifice de l’agneau, les pans de la porte devaient être enduis de son sang et après l’avoir fermée, le dîner devait être consommé. Ce repas n’était autre que la préfiguration de la Cène de notre Seigneur Yéshoua HaMashiah. Lorsque le soleil se leva, tout le monde devait avoir l’estomac bien rempli afin d’affronter le grand voyage qui les attendait. Tout le monde était ainsi muni de toute la défense et de toute la nourriture spirituelle dont ils avaient besoin pour survivre sur la route et atteindre l’objectif.

Dehors, le ciel s’obscurcit, nous sommes à la veille du Grand Shabbat. On ne peut survivre à cette sombre époque sans la Lumière. Nous devons nous aussi construire notre arche de Noé tant qu’il est encore temps. Nous devons consommer le plat du Séder, la Cène, en signe de notre alliance et de notre appartenance au Corps du Christ afin que l’ange de la mort n’ait aucun droit de passer le seuil de notre porte pour nous emporter avec lui.

Nous allumons des bougies vendredi soir afin de préserver la clarté et d’être en union avec la Lumière du monde. Comme au premier jour de la création, avant l’apparition du ciel et de la terre, lorsque régnait le tohu et le bohu (le vide, le désordre, le chaos), la Lumière fut le premier don que le Créateur fit au monde. Selon la tradition juive, la première bougie commémore l’acte divin de la création. Nous allumons la première bougie comme le Créateur introduisit la Lumière dans le monde. La seconde bougie rappelle la Délivrance et la sortie d’Égypte.

Le Peuple élu ne sait pas, car il ne peut encore savoir que le Messie tant attendu est déjà passé. Nous sommes cependant quelques-uns à l’accepter et à le proclamer en tant que Lueur unique, en tant que Chemin qui fut donné aux peuples afin qu’ils puissent également devenir citoyens du Royaume des Cieux. Les juifs sont un témoignage en de nombreux points, il est donc utile de garder un oeil sur eux. Le chemin vers l’Éternel ne passe cependant plus par eux. Christ est le seul Chemin pour les autres nations. Les juifs sont entre les mains de l’Éternel, mais leur voie est différente et ils ont été mis de côté jusqu’à ce que leur temps arrive. Ce temps arriver à pas de géant, mais il ne s’est pas encore accompli. Les juifs traditionnels sont des panneaux d’indication qu’il est important d’observer. Mais le panneau n’est pas l’objectif. Gardons un regard sur eux, mais ne quittons surtout pas la Route des yeux.

Nous n’avons pas l’intention de semer la panique en proclamant des prophéties de la fin des temps. Il est cependant de plus en plus évident, même aux yeux des incrédules, que les signes des temps sont là. Nous les entendons en parler sans cesse. Notre but n’est pas de focaliser notre attention sur l’obscurité, mais bien de faire ressortir la solution au problème, divulguer la Rédemption.

Puisse cette modeste initiative qu’est notre ministère être une lueur de bougie dévoilant aux autres le Sentier du Salut, Yéshoua HaMashiah.page2image1666672page2image1654192

zeev shlomo

01.11.2013

VERSION VIDÉO

Pin It on Pinterest