Combien de Commandements y a-t-il ?

Les commandements – que le judaïsme appelle les 613 mitzvot – sont l’ordre des lois que l’on peut lire dans les cinq livres de Moïse, dans le pentateuque. Il y en a en fait plus de 613. Leur nombre réel est compris entre 650 et 700.

Il ne s’agit aucunement d’une série de lois supplémentaires que Moïse reçoit de Yahuwah, mais la version plus détaillée des 10 Commandements. Les 10 Paroles sont ainsi expliquées et illustrées en une sorte de mise en pratique avec des cas concrets. Tout comme les 10 commandements eux-mêmes sont en fait le développement, la version plus détaillée des 2 Grands Commandements de l’Amour. (l’amour envers Elohim et l’amour de notre prochain). En résumé,

il n’existe que 2 Commandements qui eux-mêmes sont développés en 10 puis en 613 ou plus de Commandements explicatifs.

Ces Commandements font-ils partie des lois Pharisaïques ?

Le commandement « 613 » n’appartient PAS aux lois supplémentaires judaïques, mais à la partie toujours valable et inséparable des 2 et 10 Commandements et des Saintes Écritures, et de la Parole qui s’est faite chair en Yahushua.

Ce sont ces lois que le Père veut graver dans nos cœurs par son Esprit, précisément pour que nous ne cherchions plus à leur obéir de l’extérieur, mais de l’intérieur, à travers les purs instincts de notre homme nouveau.

Nous ne leur obéissons pas dans l’espérance du Salut, mais bien en conséquence du Salut déjà obtenu.

En somme, par notre naissance à nouveau, nous leur permettons d’agir en nous par l’action du Saint-Esprit.

Nous ne sommes plus sous la loi !

Comme Paul l’avertit, nous ne sommes effectivement plus sous la malédiction de la loi. A condition que celles-ci soient gravées dans notre esprit par le feu du Saint-Esprit. Par contre, quiconque se soumet à ces lois sans être né de nouveau et sans confesser le règne du Messie Yahushuah essayant de les observer par soi-même est quelqu’un qui reste véritablement sous la malédiction qu’implique le jugement par la Loi.

D’autre part, tout disciple du Messie continuant à nier la validité de la Loi – telle qu’elle est accomplie et régulée par le Saint-Esprit – reste lui aussi sous la malédiction de celle-ci.

Pour la simple raison que le fait de nier la validité de la loi exclut le plein fonctionnement de Ruach HaKodesh dans notre esprit.

La loi n’est plus une fin, mais un moyen. Les Commandements sont incapables d’apporter le Salut. Ils restent néanmoins des panneaux de signalisation d’une importance majeure afin de nous aider à rester sur le chemin cahoteux et étroit qui mène directement au Salut. Ces signaux nous permettent de rester spirituellement en Vie jusqu’à ce que nous passions définitivement dans la Vie Éternelle à l’issue de notre chemin de disciple. C’est là la différence essentielle entre l’ancienne et faible alliance qui engendre la mort et la Nouvelle Alliance parfaite et porteuse de Vie.

La Nouvelle par contre n’est valable que sur la base de l’Ancienne. Si l’on se permet de retirer l’ancien, nous nous excluons du nouveau. Quiconque considère la Nouvelle Alliance comme autonome et indépendante de l’ancienne, n’en comprend pas le sens profond et se retrouve sous le pouvoir d’une Alliance fausse ou étrangère. Le message, la promesse et les commandements de Yahuwah sont restés les mêmes, car étant immuables. Dans le cas des Commandements, c’est le mode d’application qui s’est retrouvé modifié suite à l’avènement du Messie. Yahushua a retiré des mains des hommes le droit d’exécuter les sentences résultant de l’application des commandements. Néanmoins, ce droit existe et continue de fonctionner, mais uniquement par l’action de l’Esprit du Messie et principalement au niveau de l’esprit. Même la peine de mort doit être appliquées, car si notre ancien homme ne mourait pas, nous serions incapables de naître de nouveau. Sans jugement, aucune Grace n’est possible. Sans Loi, il n’y a pas de jugement non plus. En un mot, la Loi doit sévir afin de pouvoir laisser place à la Grâce.

Ce qui a donc changé depuis le Sacrifice de l’Agneau et la Pentecôte, c’est le matériau porteur des commandements :

La pierre dans le cas de l’ancien, la lettre qui tue, et le nouveau est le cœur et l’esprit qui apporte la Vie.

La Loi et le Messie miroirs l’un de l’autre

La loi fut notre pédagogue pour nous conduire au Messie, comme nous pouvons le lire dans la lettre aux Galates. De même et à partir de la venue de l’Esprit Saint,

le Messie est notre pédagogue par la Loi afin de nous sanctifier de l’intérieur.

L’Esprit de Yahushua HaMeshiah est notre enseignant, qui dévoile son ordre et sa loi et les place en nous en tant que Parole Vivante. Les peuples ne sont pas les héritiers de l’alliance conclue au mont Sinaï, mais de celle scellée au Golgotha. Ici, le processus commence à l’envers. Ce que le judaïsme n’a pas su garder est gravé et animé dans le cœur et l’esprit des siens par le Messie en personne et ce, qu’ils soient juifs ou non.

C’est ainsi que deux promesses sont accomplies :

Voici l’alliance que je ferai avec eux: Après ces jours-là, dit Yahuwah: Je mettrai mes lois dans leurs cœur et je les écrirai dans leur esprit

Hébreux 10-16

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

Matthieu 5:17

Ainsi, les commandements et leurs commentaires que vous trouverez sur ce site Web ne sont en aucun cas destinés à être suivis à la lettre en un effort humain. Elles sont plutôt destinées à éclairer les domaines de notre vie de croyant où nous sommes toujours coincés et souvent nous ne nous doutons même pas que la raison en est qu’on nous a menti sur le sujet depuis près de 2000 ans. Les mensonges tels que les commandements ne sont valables que pour les juifs et ne le sont plus pour les autres qui sont en Christ, nous empêchent d’avoir une relation pleine et épanouie dans le Saint Esprit.

La connaissance des lois et leur validité actuelle nous aide à voir en quoi les 2 Grands Commandements de l’Amour ne sont toujours pas complets en nous, afin que nous puissions demander à notre Sauveur de poursuivre son œuvre purificatrice dans nos esprits par l’action du Sien.

A lire également : L’Essence de la Loi et Shavouot – Pentecôte

RichardSipos/2021/05/21

Pin It on Pinterest

Share This