Aux yeux des juifs traditionnels, la raison pour laquelle les Écritures Saintes, la Parole d’Élohim commence par la deuxième lettre de l’alphabet ב (bet) et non par la première, c’est-à-dire א, reste un mystère toujours non élucidé à ce jour. Pour eux, il est en effet tout à fait illogique que le premier mot commençant le récit sur l’origine des origines ne débute pas par la première lettre א. La question est réellement troublante et l’on peut en effet se demander si cela est dû au hasard ou si Elohim a réellement souhaité nous signaler quelque chose d’insoupçonnable à première vue.

S’il est vrai que la lettre en soi peut être dangereuse, il est tout de même bon de savoir que chaque lettre hébraïque est porteuse d’un sens et d’une valeur numérique qui a elle seule renferme des significations supplémentaires profondes. Alors, dans quelle mesure, par qui et quand ces choses vallent-elles la peine d’être décortiquées, ne sera pas l’objet de notre analyse ici, mais cela reste un fait dont il faut tenir compte.

La question est d’autant plus pertinente que le mot Elohim commence justement par aleph. Pourquoi ne commence-t-il pas le récit par son propre nom dans ce cas : Elohim créa au commencement, ou Elohim, au commencement, créa, etc. Cela peut sembler étrange à certains, mais cette question préoccupe réellement les juifs depuis les temps anciens et je pense personnellement qu’elle est effectivement très intéressante pour nous aussi en Christ aujourd’hui.

Nous passerons les réponses données par le judaïsme à cette question et traiterons plutôt de la signification qu’une telle « erreur » apparemment minime peut bien avoir sur le plan de l’Histoire du Salut et de la Rédemption?

Dans quoi la Terre et l’Homme ont-ils été créés ?

La réponse, nous l’obtenons dès les premières lignes : Tohu VáBohu (ténèbres et abîmes en un mot, dans le chaos).

Comment est-il possible que là où à l’origine seul Elohim existe, il puisse y avoir des ténèbres et l’abîme. Comment le chaos sous quelque forme que ce soit peut-il bien côtoyer l’Éternel YHWH et Sa perfection ?

A l’époque où, il n’existait que Lui et personne d’autre, – s’il est possible d’utiliser des déterminants temporels pour décrire cet état – comment peut-on concevoir qu’un quelconque tohu ou bohu ait pu exister indépendamment de Lui et en dehors de Lui ?

l’expression B-réshit n’est rien d’autre que l’indication que nous sommes en train d’assister et participons à la création d’un plan B

Tout comme la Rédemption de l’homme n’était pas prévu non-plus dans le plan original de départ, mais l’homme a été créé dans la perfection d’une chair éternelle et incorruptible. Cet état qui se serait figé pour toujours dès que l’homme aurait résisté contre la tentation de consommer du fruit de l’arbre défendu jusqu’à la fin de la période probatoire, gagnant ainsi la Vie Éternelle définitive.

Malgré tout, cela n’est pas arrivé comme prévu, l’Homme ayant fauté dès la première génération, YHWH fut contraint de modifier ses plans et préparer le sacrifice expiatoire de l’Agneau afin de restaurer sa créature. Ainsi a-t-il été contraint plus tard d’apparaître personnellement sous la forme du Fils, se vider, naître d’une femme et prendre un corps humain afin de pouvoir verser Son sang et subir le jugement à notre place pour que ceux qui croient en Lui puissent avoir la vie éternelle. Nous pouvons donc voir que l’Œuvre Rédemptrice a dû se mettre en place à cause de la chute de l’homme dans le péché.

Si l’on y regarde de plus près, la Bible est remplie de plans B similaires. Suite au meurtre d’Abel par Caïn, Seth a dû être envoyé en tant que substitut afin de relancer la lignée pure. Le nouveau départ suite au déluge était aussi un plan B. Les exiles imposés au peuple suite aux infractions à la loi étaient tous des plans B. La vie de Jacob elle-même est parsemée de plans B et j’en passe et des meilleures.

La rébellion continue du peuple et de l’humanité pousse toujours YHWH, dans son immense grâce, à toujours ajuster/raccommoder les choses, à donner plus de temps, à faire preuve de plus de patience et à intervenir dans les événements de manière à ce qu’ils profitent finalement aux personnes ayant fauté, mais qui reviennent pour finir à Lui.

Le monde créé original ne pouvait être que parfait

Quand Elohim a créé les compagnons qui L’entourent au sein de Son propre Royaume, toutes ces autorités, principautés et autres êtres spirituels que nous appelons communément les anges, tout était alors parfait, éternel et rempli de luminosité. Il n’y avait aucune ténèbre, aucun abîme où Il aurait été contraint par la suite d’apporter la Lumière, c’est-à-dire Christ. Le Père-Fils-Saint-Esprit, en tant qu’Elohim unique, se délectait de Ses propres créatures, parmi lesquelles figurait également l’une de ses plus belles créatures, l’un des éléments phares de Sa création et qui a fini par se retourner contre Lui.

L’histoire de la création de notre monde a été précédée d’une autre création, qui n’est pas relatée dans la Bible, mais que nous pouvons percevoir, dès lors que plusieurs prophéties font référence à ces temps reculés dans un monde encore exclusivement spirituel. De plus, nous pouvons le savoir, car ce que nous lisons dans les premières lignes de la Genèse ne décrit pas les conditions parfaites qui découlent de la présence unique d’un personnage comme notre Créateur. Lorsque la Bible commence, nous voyons déjà installé en toile de fond un état de ténèbres et de confusion dans lequel le Créateur est contraint d’intervenir afin de restaurer quelque chose d’original qui fut parfait et que nous ne percevons pas encore à ce stade. C’est dans ces circonstances chaotiques que par Sa Grâce, Il intervient afin de créer notre terre et son ciel en y apportant également la solution ultime, la Lumière qui n’est autre que Christ en qui et par qui toute la création fut menée à bien.

Ce que notre Créateur a conçu à l’origine était la Perfection-même, cela ne fait aucun doute.

Il devait y avoir un Monde parfait, un Royaume, où le Roi Créateur étant Lui-même parfait ne peut créer que des choses parfaites

La chute, dont la conséquence est le Tohu VaBohu

Le Royaume d’Elohim ne pouvait donc être que parfait. Une telle créature parfaite était Helel lui-même – Lucifer de son nom latin – non le porteur de lumière, mais le lumineux, celui qui reflète la Lumière tout au plus. Il était l’un des trois archanges, qui finalement, de son plein gré et par adoration de soi, s’est rebellé et a décidé de tenter de s’emparer du trône de YHWH pour régner à sa place. Un tiers des armées angéliques le suivit dans sa chute. Eux aussi étaient à l’origine des créatures angéliques parfaites et éternelles et ont fini par chuter pour devenir Satan (accusateur) et les démons, Shedim en hébreu (vaniteux). Ésaïe 14:12-14

A cette époque, une rupture extrêmement tragique s’est produite dans ce monde parfait, où ces rebelles ne pouvaient plus demeurer davantage. Ces anges déchus n’avaient plus de place dans le Royaume des Cieux. Il fallait donc les chasser quelque part, mais ce quelque part n’existait pas encore, car cette situation n’avais pas vraiment été prévue.

Une dimension parallèle a dû être créée dans laquelle YHWH n’était pas présent. C’est alors que « l’espace » Tohu VáBohu a été mis à part – pour un certain temps.

YHWH aurait pu immédiatement détruire les rebelles, mais cela ne s’est pas produit de la sorte. Pourquoi ? On ne peut que le deviner. Mais dans l’ensemble, il n’est pas surprenant que face à une rébellion aussi destructrice, il fasse encore preuve d’une certaine patience. Ici aussi, notre Père se comporte comme une sorte de parfait « gentleman », qui dans une telle situation n’agit pas par colère et frappe sur le coup, mais accorde plutôt un temps à son opposant pour qu’il puisse faire ses preuves et se battre à armes égales de manière équitable.

Le rôle de la Terre

Pour que ce duel puisse avoir lieu, un endroit devait être désigné. Cet endroit n’était autre que le royaume-même de Satan. Ce royaume des ténèbres et du chaos à l’intérieur duquel la Terre fut créée pour servir de champ de bataille et au sein duquel l’homme fut encore créé afin de servir de butin pour le futur vainqueur.

La chute d’1/3 des anges a laissé un vide dans le royaume parfait originel de YHWH.

Dans le cas d’une telle tentative de putsch chez les homme, comme nous l’avons vu à de maintes reprises au cours de l’histoire, les putschistes sont attrapés et exécutés sur-le-champ et de nouvelles personnes sont immédiatement désignées pour remplacer leurs anciens camarades qui se sont rebellés. Les putschistes sont généralement des militaires, qui disposent des armes nécessaires et qui sont les personnes les plus proches du pouvoir contre lequel ils se révoltent.

Elohim cependant n’est pas humain et ne pense pas en tant que tel. Il ne souhaite pas vaincre les rebelles par la force et la puissance, mais plutôt par sa faiblesse. Il veut montrer que même dans son état de plus grande faiblesse, il est capable de venir à bout d’un ennemi en pleine possession de sa force et de sa puissance.

YHWH accepte d’aller jusque dans le royaume de Satan et entend le vaincre sur son propre terrain. C’est en ayant créé l’homme, à travers lui et, au niveau de son libre arbitre que le combat se poursuit. Au final, il ne combat même pas à armes égales, mais offre à l’ennemi de le combattre avec des moyens beaucoup plus modestes.

Elohim crée ainsi l’homme afin de vaincre Satan au niveau de son libre arbitre.

La terre fut donc créée au milieu de ce monde chaotique pour servir d’échiquier, de théâtre à la grande lutte. Et l’enjeu est l’homme. S’il parvient à tenter l’homme et à la maintenir dans le péché jusqu’à la fin, Satan l’emmènera avec lui dans la damnation éternelle. Cependant, si l’homme parvient à rester (ou à revenir) à son état originel lorsque le péché n’avait pas encore prise sur lui, il obtiendra la vie éternelle.

Le Péché et sa Solution

Pour revenir au récit de la création, nous connaissons bien la triste suite de l’histoire. L’homme a finalement chuté dès les premiers pas. Car Satan a reçu le pouvoir sur la Terre et a eu libre accès à cette parcelle du Royaume des Cieux qui a été séparée et placée en son sein, le jardin d’Éden. C’est ainsi qu’il est apparu à Ève sous la forme du serpent pour la tenter.

Par cet acte, l’homme s’est non seulement coupé du contact direct avec le Créateur et s’est condamné à mort, mais a également donné le pouvoir à Satan de l’entraîner dans le monde physique. Ici, le processus de la mort et du temps conduit l’homme à la première mort – la mort physique – puis à la seconde – à la mort de l’esprit – dans le cas où Satan est capable de maintenir l’homme sous la domination du péché, éloigné de la personne du Sauveur.

Ce Sauveur qui est Yeshua HaMasiah de Nazareth, le seul chemin de retour au Père.

Celui qui a libéré l’homme du péché par son sang et par son sacrifice sur la croix et qui par ce fait a mis à mort le serpent ancien

Le but de l’humanité

Au-delà de ce que nous avons appris jusqu’à présent, selon quoi l’homme est l’enjeu ultime de la lutte entre les deux puissances, la création de l’homme a un sens et un but beaucoup plus profond dont personne ne parle vraiment. Dès que nous comprenons cela, nous aurons répondu à la question la plus ancienne et la plus viscérale que l’homme ait jamais posée :

« pourquoi et qui sommes-nous et où allons-nous ? »

Comme décrit précédemment :

La chute d’1/3 des anges a laissé un vide dans le royaume originellement parfait de YHWH. Le Royaume des Cieux ne peut pas rester dans cet état temporairement imparfait au 2/3 de sa splendeur.

YHWH n’a pas immédiatement détruit les rebelles et crée de nouvelles principautés spirituelles et d’autres anges à leur place en un claquement de doigt. Du moins pas tant que le combat n’est pas terminé.

Mais il ne le fera même pas à l’issue de celui-ci. Car les substituts ont déjà été créés depuis longtemps. Ces remplaçants ne sont autres que la partie rachetée de l’Humanité.

Une fois la Rédemption de Christ obtenue, l’homme en entrant dans la Vie Éternelle prend la place des anges déchus

C’est ainsi que YHWH comble enfin le vide laissé afin de restaurer Son Royaume.

A la place de Satan en tant qu’archange et de son armée démoniaque, nous avons Christ en tant que Roi qui prend la place de Helel et les armées d’êtres humains sauvés prenant la place des démons.

Peut-être comprenons-nous maintenant quel est le véritable but de notre monde et de la création de l’homme. Nous comprenons également la contradiction que ce que crée Elohim ne peut pas être originellement imparfait. Il ne crée pas les ténèbres, le vide et la mort. Mais certaines créations qui étaient parfaites à l’origine sont devenues imparfaites et sont devenues ténèbres, chaos et mort. Helel par sa rébellion a perdu le statu d’Ange de Lumière engendrant ainsi les ténèbres, concept qui n’existait pas jusque-là.

Nous voyons donc que même au Paradis, il y eut un « temps » où les créatures parfaites du Royaume intemporel avaient également leur libre arbitre et ont eu l’occasion de décider de rester obéissants au Créateur pour toujours ou de choisir un autre chemin. Dès lors que certains d’entre-eux ont choisi cette dernière option, un plan B s’imposait : C’est ici que nous entrons dans le jeu !

YHWH n’a créé personne pour remplacer Helel/Satan. Il s’est offert lui-même en Sa qualité de Fils, Jésus Christ, pour prendre la place laissée vacante de Helel. C’est exactement ce que les disciples ont pu voir de leurs propres yeux lors de la transfiguration de Jésus, lorsqu’Il est apparu avec Élie et Moïse, prenant ainsi la place du troisième archange manquant. Moïse et Élie étant eux-mêmes respectivement les archanges Michel et Gabriel. Un article ultérieur traitera ce sujet plus en profondeur. TEROUMA

L’Église – le Corps du Christ – a été construite sur les fondations des apôtres (Moïse – loi) et des prophètes (Élie) et son chef est Yéshoua HaMashiach

qui est la Lumière compensant la disparition de l’ange lumineux. Et ceux qui naissent de nouveau en Lui, Son Corps, NOUS prenons la place du 1/3 de l’armée angélique que Satan a entraîné dans sa perdition.

C’est ainsi que nous comprenons comment nous, les humains, jugerons les anges selon 1Cor 3:6. Le jugement sera pour eux, entre autres choses, de voir l’une des créatures les plus faibles, les plus petites et les plus insignifiantes du monde – l’Homme – occuper la place d’où ils sont tombés. Il n’y a pas de jugement plus humiliant pour eux et c’est pourquoi ils nous haïssent tant.

Il est important de reconnaitre ces vérités afin de pouvoir renforcer notre Foi et courir avec toujours plus d’assurance et de conviction vers le but qui est Christ. On comprend aussi beaucoup mieux l’essence de la personne du Messie et pourquoi il a été important pour YHWH d’apparaître parmi nous sous forme humaine, de se vider et en tant que Fils de donner Sa Vie afin que nous trouvions la nôtre. C’est ainsi que nous devons courir, non par force ni par puissance, mais remplis de l’Esprit de YHWH.

Z. Shlomo/10/13/2017

Pin It on Pinterest

Share This