Dans les deux articles précédents, nous avons abordé deux des principaux outils de Satan pour contrecarrer le plan d’Elohim. Le dépassement ainsi que la poussée vers les extrêmes sont des manœuvres qui servent le même objectif, à savoir nous faire perdre notre temps. Lorsqu’il se sent incapable de détourner les élus du droit chemin, il essaie de les entraîner dans des impasses, de leur faire faire des détours, afin de leur voler leur temps, leur énergie et de provoquer leur infertilité. Tout cela nous empêche d’accomplir notre appel et notre propre croissance spirituelle en est fortement altérée.

Nos deux sujets précédents, DEVANCEMENT et POUSSÉE VERS LES EXTRÊMES, servent tous deux essentiellement à nous FREINER.

La lignée de Caïn pour celle de Seth, Ismaël pour Isaac, et Esaü pour Jacob, tous représentent une force répulsive de l’ennemi visant à freiner le Plan d’Elohim.

Lorsqu’il trompe les croyants en les poussant dans les EXTRÉMISMES et que des dogmes humains naissent de certaines vérités, dégradant ainsi leur restauration spirituelle en un faux effort pharisaïque, il nous freine une fois de plus, voire provoque dans certains cas un arrêt complet dans la sanctification du Corps du Messie.

Ce sont justement ces arrêts ou blocages récurrents qui en incitent beaucoup à sortir et à continuer la véritable course sur le Chemin Étroit afin que le flambeau du Salut ne s’éteigne jamais.

Forces de rétention

Cependant, d’autres facteurs peuvent également ralentir notre progression dans le ministère, outre le devancement et la poussée vers les extrêmes, notamment lorsqu’on tente de nous retenir en agissant en arrière-plan.

Certains nous empêchent d’avancer en s’accrochant à nos vêtements ou à notre ministère.

Lorsque nous perdons notre temps à évangéliser des personnes qui n’ont aucune intention de se soumettre à Yahushua, de délaisser leurs péchés, mais qui souhaitent simplement déverser leur misère sur nous, et ne cherchent qu’à être écoutées et surtout appuyées dans ce qu’elles pensent être la vérité. En cas de refus apparent de volonté de changer et d’accepter l’unique solution à leurs problèmes, il est conseillé de les rediriger vers un psychologue, car ce type de ministère d’hygiène mentale n’est pas du ressort des disciples de Yahushua.

Un des premiers exemples de cette nature apparaît dans le récit d’Abram, lorsque son neveu Lot s’est attaché directement à lui au moment de son appel à quitter sa famille. Nulle part nous ne lisons que Yahuwah aurait permis, et encore moins demandé, à Abram de prendre qui que ce soit avec lui en dehors de ses propres hommes et de son propre bétail. En savoir plus sur Lot et Abraham dans l’article au paragraphe : Lot le Juste.

Lot mit en grand péril Abram, son peuple, ses richesses, son héritage et son temps. Avant de se séparer de son oncle, les hommes de Lot ont même été la source de conflits avec ceux d’Abraham.

Ce phénomène nous prive non seulement de notre temps et de notre énergie, mais peut également facilement devenir une source de remords si nous ne sommes pas assez matures en Esprit. Faute de vision spirituelle, nous nous arrêtons à discuter et à nous embourber dans de vains détails de la vie de personnes qui ne veulent même pas avancer humblement vers le Messie, mais qui nous accablent de leurs misères. Souvent, nous ne savons que leur conseiller. Nous commençons alors à nous accuser de ne pas être à la hauteur et d’avoir manqué à l’appel que nous avons reçu de notre Maître.

Lors des évangélisations dans la rue, par exemple, on observe souvent que certaines personnes ne ressentent pas la limite lorsque le temps de la patience et de l’amour envers notre prochain est expiré. Une autre règle entre alors en vigueur : celle d’avancer et de secouer la poussière de nos pieds. Beaucoup perdent leur temps à écouter le récit de la vie des gens et entrent dans des discussions inutiles se focalisant sur des détails de la vie privée au lieu d’attirer l’attention sur la Solution Globale et Définitive qu’est le REPENTIR, suivi du Baptême d’EAU, puis celui de FEU.

Dans de nombreux cas, le faux humanisme côtoie l’amour du Messie. Ceci s’observe surtout chez les femmes, lorsqu’elles s’arrêtent et discutent durant de longues et précieuses minutes avec des personnes qui ne s’intéressent manifestement pas au Messie, mais espèrent souvent de nous soit de l’argent soit qu’on soit d’accord avec leurs théories sur la vie et sur « Dieu ». Nous n’avons pas à laisser des gens n’ayant aucune intention de mettre le pied sur le sentier de la soumission, nous dérober notre temps et notre énergie pendant que ceux qui seraient ouverts à l’Évangile passent à côté de nous sans que nous puissions les aborder. Nous devons impérativement apprendre à reconnaître en quelques secondes qui sont les personnes de paix, ceux dont le cœur est préparé à entendre et recevoir l’Évangile.

Comme dans le cas d’Abraham, il peut arriver que l’on se laisse accabler par la présence de personnes qui encombrent et qui ne veulent pas aller de l’avant. Il nous incombe de toujours regarder en avant, de reconnaître et de nous focaliser sur ceux qui peuvent potentiellement devenir véritablement des disciples comme nous.

Détournons-nous de ces faux ministères superflus et apprenons à les stopper à temps afin de pouvoir nous tourner vers les véritables.

Le secouriste ne va pas non plus agripper le vêtement du suicidaire qui souhaite sauter par la fenêtre de peur de ne pas être entraîné lui-même dans sa chute. Sachons que celui qui n’est pas ouvert à l’évangile est un tel suicidaire qu’il vaut mieux lâcher à temps.

Maintient en état d’enfance spirituel

Un autre frein très présent dans la chrétienté, et qui entrave le progrès de nombreux disciples, survient lorsque ceux-ci restent consciemment ou inconsciemment sous l’autorité de leurs pères spirituels. Lorsque des chrétiens continuent à se nourrir spirituellement de la même source, que ce soit par la même personne ou par plusieurs et ce, pendant des années, alors qu’ils devraient eux-mêmes être les enseignants de leurs propres enfants spirituels depuis longtemps. Il est évident qu’il y a un très gros problème à ce niveau. Car à force de toujours dépendre des autres, on finit par ne jamais devenir des serviteurs ou des pères pour les autres. C’est ainsi que fonctionnent la plupart des églises et assemblées. Sans toujours s’en rendre compte, elles se construisent et fonctionnent sur le modèle catholique, où la même poignée de pasteurs enseigne à des centaines voire des milliers de personnes durant des années.

Ainsi se construisent encore de nos jours, même dans les milieux les plus ultra-néo-pentecôtistes et protestants, les petits Vaticans, avec leurs petits papes entourés de leurs petits enfants de chœur.

J’aborde ce sujet plus en détail et attire l’attention sur la solution à ce fléau dans plusieurs de mes articles : par ex. Les Actes des Disciples.

Autres exemples de FREINS

La liste des différents freins spirituels qui nous empêchent d’avancer dans notre ministère, notre sanctification, en un mot, sur le Sentier Étroit, pourrait se poursuivre indéfiniment. Dans cet article, je voudrais simplement présenter ceux auxquels j’ai dû faire face le plus souvent ces dernières années.

J’encourage tous les lecteurs à écrire dans les commentaires quels sont les freins qui les empêchent ou les ont empêchés d’avancer dans leur propre vie de disciples, afin de démanteler le plus de stratagèmes maléfiques possibles et nous aider les uns les autres à évoluer au rythme favorable sur le chemin de la Sanctification.

Retrouvons-nous donc dans les commentaires plus bas.

Voir également : Outils de Tromperie 1 – DEVANCEMENT, Outils de tromperie 2 – POUSSÉE VERS LES EXTRÊMES

VERSION VIDÉO

https://youtu.be/Kpur4ukQ03g

Pin It on Pinterest

Share This